Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

Le Sels de Souleymane Diallo quitte le navire du G6, le Groupe des 5 se démarque de la sortie de Serigne Mbaye Thiam et poursuit la Grève

La crise qui secoue le système éducatif sénégalais est loin de connaître son épilogue, même si le groupe des 6 est devenu celui des 5. Car, Souleymane Diallo, secrétaire général du SELS a annoncé la suspension à leur niveau du mot d’ordre de la Grève. Sauf changements de dernière minute, les 5 autres organisations syndicales n’ont pas suspendu le mot d’ordre de Grève contrairement à ce qui a été annoncé par le Ministre de l’Education Nationale.

ce dernier semble avoir crié très tôt victoire, en affirmant que quatre des six syndicats qui composent le G6, auraient accepté de lever leur mot d’ordre de grève. Moins de deux heures après cette sortie, c’est le secrétaire général du CUSEMS, M. Abdoulaye NDOYE, qui apportera le premier démenti cinglant à la déclaration du Ministre. Selon lui, « M. Serigne Mbaye THIAM fait dans la manipulation et la désinformation. Aucun mot d’ordre de grève n’a été levé et aucune rencontre n’a eu lieu et n’est prévue avec lui » Cependant M. NDOYE a reconnu que « des pourparlers ont bien lieu autour du comité national du dialogue social et de la COSYDEP pour une issue heureuse à la crise ».

Même son de cloche chez le secrétaire général du SAEMS, M. Saourou SÈNE.« C’est à notre grande surprise que nous avons entendu le Ministre faire une sortie au moment ou nous étions encore en discussions avec la COSYDEP et le CNDS. Pour ce qui nous concerne, nous ne pouvons pas surprendre notre lutte sur la base des propositions faites par le Gouvernement. Cependant avec les bonnes volontés nous restons ouvert au dialogue ». Interpellé sur la sortie du Ministre, le secrétaire général du SELS/A, M. Abdou FATY, se veut sans détours « ce que le Ministre a dit n’engage que lui… La lutte continue. Nous sommes suffisamment responsables pour dire à nos camarades si OUI ou NON nous allons suspendre la grève ».

Sur les négociations en cours avec la COSYDEP et le CNDS, la sortie du Ministre « risque de tout remettre en cause » a dit M. FATY visiblement très surpris par la déclaration du Ministre.

Ainsi donc, le Ministre de l’Education Nationale, n’a-t-il pas commis une grave erreur de communication, en affirmant lui-même « que c’est de manière informelle que quatre des six ont accepté de retourner dans les classes ».
N’était-il pas plus prudent et plus sage d’attendre que cela soit formel pour en informer l’opinion ? Et en faisant dans la précipitation, le Ministre n’a-t-il pas fait échouer toutes les initiatives prises par le CNDS et la COSYDEP qui avaient presque réussi à résoudre la crise ? En effet, après vérification et recoupement, Dakaractu est en mesure de révéler que c’est depuis le 17 Avril que la COSYDEP avait renoué le dialogue avec le G6 et y avait associé le CNDS.

Sur le principe de la levée du mot d’ordre de grève, quatre syndicats de l’élémentaire, étaient effectivement disposés à le lever. Une rencontre d’échanges s’est tenue avec tous les acteurs cités le Samedi 21 Avril pour statuer définitivement sur la question. Une fois informé de cette rencontre, le Ministre Serigne Mbaye THIAM, a voulu prendre le devant et annoncer les conclusions d’une rencontre qui se tenait au même moment Pourquoi ? La levée du mot d’ordre de grève n’aura donc duré que le temps du crépuscule.

Dakaractu

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.