Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

Vœux de nouvel an 2017: Le recteur de l'UGB s'adresse à la communauté universitaire

Au seuil de la nouvelle année, je souhaite mes meilleurs vœux à l’ensemble de la communauté de l’Université Gaston Berger de St Louis : PER, PATS et étudiants. Que 2017 soit pour vous et tous ceux qui vous sont chers une année de santé, de paix, de réussite et de plein épanouissement !

J’étends ces vœux à tous nos partenaires. C’est le lieu de réitérer toute notre reconnaissance aux autorités et aux populations de St Louis pour leur soutien constant à l’Université Gaston Berger, leur université.

J’ai une pensée pieuse pour tous ceux qui nous ont quittés : personnels et étudiants de l’UGB, les proches. Nous prions le Tout Puissant pour que leur âme repose en paix !

2016 a vécu. Elle a vu l’UGB maintenir le cap des bons résultats malgré les défis qui restent à relever. A l’occasion des différents concours, compétitions intellectuelles, sports et examens, notre institution continue à donner des motifs de satisfaction.

A l’édition 2016 du concours de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA), tous les onze premiers sont des étudiants de l’UGB. Sur l’ensemble des candidats, 43% des admis viennent de notre université. Le seul candidat de l’UGB au concours d’agrégation de Médecine de 2016 est sorti major dans son domaine. Nous venons d’enregistrer notre premier interne, à l’issue du prestigieux concours de l’internat des hôpitaux. A l’édition 2016 de Jambar Tech, l’UGB a été sacrée Meilleure filière de formation en TIC, une sorte de prolongement du label Centre d’Excellence Africain en Mathématique, Informatique et TIC dont jouit notre université depuis plus de deux ans. Il y a quelques semaines, l’UGB a remporté l’édition 2016 de la Voix des Jeunes, un concours national qui teste la culture générale, les compétences en leadership et les capacités en communication des étudiants. Dans le domaine des sports, nos différentes sections ont fait de belles performances.
La liste n’est pas exhaustive mais elle est suffisamment expressive. Le mérite revient d’abord aux candidats et aux compétiteurs eux-mêmes mais également à toute l’institution (enseignants, PATS et étudiants, sans oublier l’apport inestimable du CROUS). J’adresse à toutes et à tous mes vives félicitations.

A travers le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, l’Etat continue à consentir des efforts importants dans le domaine des infrastructures pour accompagner la montée en puissance de l’UGB, en améliorant ses capacités d’accueil : en 2016, nous avons réceptionné 16 salles de classe de 70 places et 03 salles préfabriquées de 250 places chacune. La livraison du complexe de l’UFR SEFS d’un coût de plus 06 milliards est prévue pour le mois d’avril 2017. Un autre complexe qui inclut un amphithéâtre de 500 places, des bureaux et des salles de classe, devrait être livré avant la fin de l’année académique. Les 19 laboratoires (5 de Physique, 5 de Chimie, 5 de Sciences agronomiques et 4 de Santé) sont bien avancés.

L’incubateur qui est fonctionnel depuis l’année dernière, se met en place petit à petit. Deux cohortes y ont déjà effectué leur formation en entreprenariat et employabilité. Le travail continue. L’aménagement des modules du Fesman est pratiquement terminé et le mobilier en train d’être réceptionné. Cela permettra d’ici à la fin du mois dejanvier 2017 de mettre à la disposition des personnels plus de 100 bureaux. Des structures comme les syndicats des PATS, la CESL, certaines amicales d’étudiants et l’association des étudiants handicapés y disposent d’espaces. La réallocation de fonds du CDP a permis d’aménager le sous sol de l’UGB 2, ce qui permet à l’UFR 2S et à l’UFR S2ATA de disposer d’un grand espace pour des travaux de laboratoire.

Les projets phares tels que des offres de services de santé, la relance des activités de la ferme agricole, etc., sont en cours de stabilisation.

La question financière reste le principal défi. Un effort important allant dans le sens de l’équilibrage progressif des budgets des l’universités a été consenti par l’Etat en 2016. En 2017, un pas supplémentaire a été fait. Cela ne suffit pas encore à assurer l’équilibre attendu et à faire face aux dettes mais la volonté politique est affichée. Le Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan a organisé des concertations avec les universités en décembre 2016.

Au total, nous avons de très bonnes raisons d’être optimistes. Grâce à la pensée positive, la cohésion et la concertation, l’UGB demeurera l’université d’excellence qu’elle n’a jamais cessé d’être depuis son ouverture. 2017 ne sera pas une exception : je ne doute pas un seul instant qu’elle sera une année de grandes performances.

Prof. Baydallaye Kane
Recteur, Président de l’Assemblée de l’Université
Université Gaston Berger de St Louis

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.