Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

Réaménagement du calendrier scolaire – Les concertations démarrent ce Lundi

Des concertations vont démarrer lundi entre le gouvernement, les parents d’élèves et les enseignants pour le réaménagement du calendrier de l’année scolaire, a annoncé, samedi, le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam.

“Le gouvernement a retenu dès le lundi à 10 heures d’entamer une concertation avec les parents d’élèves et les enseignants autour du réaménagement de l’année scolaire”, a-t-il dit lors d’un point de presse.

Le ministre de l’Education nationale a annoncé au cours de cette rencontre, que quatre organisations syndicales d’enseignants membres du G6 ont fait part au gouvernement leur décision de suspendre le mot d’ordre de grève entamé depuis plusieurs semaines

Il a indiqué que les équipes techniques de son département ont travaillé sur un projet de réaménagement du calendrier de l’année scolaire et de reprogrammation des examens et concours.

“Le mardi, les organisations qui ont accepté peuvent se retrouver avec le gouvernement pour commencer à rédiger le protocole d’accord sur les engagements pris. Les engagements du gouvernement restent intacts”, a-t-il fait savoir.

De même, Serigne Mbaye Thiam a rappelé que le gouvernement avait envisagé d’annoncer des mesures constitutionnelles et légales que la situation impose.

Il a par ailleurs appelé les parents à jouer leur responsabilité pour que leurs enfants restent en dehors de conflit et s’occupent de leurs études.

Le ministre de l’Education nationale a exhorté les enseignants dont les syndicats n’ont pas annoncé la levée de leur mot d’ordre de grève à rejoindre dès lundi les classes pour reprendre les cours.

“Le gouvernement, par la mesure prise aujourd’hui de sursoir les premières mesures envisagées, privilégie la voie du dialogue. Le gouvernement est déterminé à épuiser toutes les ressources de la négociation pour que l’école retrouve sa sérénité”, a poursuivi Serigne Mbaye Thiam. Le gouvernement ne va pas accepter qu’on arrive à une année blanche, a-t-il martelé.

Le système éducatif sénégalais est paralysé depuis plusieurs semaines par une grève des syndicats d’enseignants qui réclament de meilleures conditions de travail.

Les syndicalistes demandent notamment l’application d’accords déjà signés avec le gouvernement et la revalorisation par exemple de l’indemnité de logement dont bénéficient les enseignants.

Dans son discours à la nation, la veille de la célébration du 59e anniversaire de l’indépendance du Sénégal, le chef de l’Etat a confirmé avoir “décidé de la revalorisation de l’indemnité de logement allouée à tous les enseignants du pays, de 60.000 CFA à 85.000 CFA”.

Cela correspond à “une augmentation de 25.000 CFA, dont 15.000 payables à compter du 1er octobre 2018, et 10.000 à compter de 1er janvier 2019”, a précisé Macky Sall.

“De même, le traitement des professeurs et maîtres contractuels sera revalorisé à hauteur de 10.000 CFA”, a-t-il dit, ajoutant : “Ces efforts, parmi d’autres, traduisent mon engagement ferme et constant en faveur de notre système éducatif, à tous les échelons”.

Le chef de l’Etat, Macky Sall a assuré que la communauté éducative et l’école publique restent “au cœur de ses préoccupations”, en promettant que le gouvernement “assurera le suivi permanent des engagements” pris vis-à-vis des revendications des enseignants.

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.