es enseignants ont subi des ponctions sur leurs salaires du mois de mars. Et pour cause. Les mots d’ordre de grève observés durant la période considérée.

Le constat a été fait à Fatick et à Karang. Selon L’AS, qui donne l’information, les coupes les plus fortes ont été enregistrées par les membres du Cusems, Ousmane Ndiaye et Mouhamed Chafiou Mourtadia Dièye.

D’après le journal, ce dernier a reçu moins de 40 mille francs Cfa comme le restant de son salaire du mois de mars. Pire, rapporte la même source, un enseignant du Saems a reçu 9000 francs Cfa.

 

Auteur: Seneweb news – Seneweb.com

VOS CONTRIBUTIONS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here