Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

Professeur Daouda Ndiaye, un LUX de l’Ucad  

Après avoir mis sur le marché le test de diagnostic sur le paludisme dénommé “illumigene Malaria”, le Professeur Daouda Ndiaye vient d’être nommé conseiller spécial à l’Université Harvard de Boston, aux Etats- Unis. Il est ainsi le premier Africain nommé à ce poste

 

L’ascension du Professeur Daouda Ndiaye, chef du département de parasitologie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) continue. Le natif de Pikine vient fraichement d’être nommé conseiller spécial à l’Université Harvard de Boston, aux Etats- Unis. Le chercheur sénégalais est ainsi le premier Africain nommé à ce poste.

 

Sa mission va d’ores et déjà consister à proposer des stratégies en matière d’enseignement, d’innovations stratégiques et technologiques pour l’éradication du paludisme.

L’homme est un passionné de la médecine et de la découverte. Il est le concepteur du test de diagnostic sur le paludisme dénommé “illumigene Malaria”. Un savoir au service de la lutte contre le paludisme qui tue près de 500 000 personnes par an dans le monde.

Une vie de science et de combat

 Les études supérieures de l’universitaire ont commencé il y’a 24 ans avec l’obtention de son Baccalauréat, série D. Le jeune étudiant prend ainsi le chemin de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) où il obtient, en 1999, son Certificat d’Etudes Spécialisées en Parasitologie.

En 2000, Daouda Ndiaye décroche le titre d’ancien interne des hôpitaux de Dakar mais également son doctorat en pharmacie au Temple sénégalais du Savoir. Chercheur associé à l’Université Harvard de Boston, aux Etats Unis depuis 2007, Daouda Ndiaye est également Maître de Conférence Agrégé, chef de laboratoire au CHU Le Dantec de Dakar et Conseiller Technique à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), au Bureau principal de Genève (Suisse).

Récent lauréat du prix “Jambar 2014” de la lutte contre le paludisme au Sénégal et détenteur du Certificat de mérite de la lutte contre le paludisme.

 

Le chercheur sénégalais a aussi assisté à plusieurs congrès et séminaires scientifiques internationaux tels la réunion de Seattle (USA) sur les Stratégies de lutte contre le Paludisme organisée par la Fondation Bill & Melinda et le Congrès de la société africaine de parasitologie à Abidjan.

 

Directeur et co-directeur de plusieurs thèses de doctorats en pharmacie et directeur de mémoire master, Daouda Ndiaye a publié des travaux scientifiques dans plusieurs revues spécialisées à travers le monde. L’universitaire brille sur l’échiquier international pour le plus grand plaisir du monde estudiantin sénégalais.

 

 

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.