Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

Mr Babou Diaham, que faites vous avez nos diplômes et nos 1000 Francs?

Monsieur Diaham, ce qui se passe dans vos services est totalement inadmissible et extrêmement grave. Vous le savez mieux que tout le monde: Un an après l’obtention du baccalauréat, le bachelier devra accomplir auprès de l’Office du Baccalauréat les démarches nécessaires en vue de l’établissement du diplôme définitif. Alors comment se fait-il que des bacheliers de 2009 tardent toujours à recevoir leur diplôme qui leur a coûté 13 ans d’études ou plus. Pour les promotions suivantes, j’en parle même pas. Ce document est pourtant censé être remis dans les plus bref délais qui suivent le dépôt de la demande, et ce, d’après les textes officiels portant création de cet office.

De ce fait, il n’est nullement digne, qu’avec la technologie actuelle un office comme celui que vous dirigez, consomme de tels “retards”. Vos services et vous aimez justifier ceci par “un nombreux élevé de diplômes à établir”, Non Monsieur, c’est tout à fait le grand contraire. La seule et unique cause est que: Vous nous sucez a chaque fois 1000 ou 1800 de nos maigres Francs pour nous faire des attestations spéciales. Où est placé cet argent?

Pire encore, vous nous laisser vivre le cauchemar pour avoir cette attestation, qui est obligatoire pour les nombreux concours auxquels nous participons quotidiennement. Le serveur Africatel AVS de prise de rendez vous, j’en parle même pas, c’est le plus gourmand arnaqueur de la téléphonie.

Monsieur, je sais que depuis plusieurs années, l’Office du baccalauréat s’est équipé d’une application de gestion centralisée du Bac qui prend en charge la saisie des notes après la proclamation des résultats et une édition des attestations provisoires de réussite ou des listes définitives des admis par les jurys. Alors qu’attendez vous à faire la même chose pour les diplômes définitifs. Rien ne vous l’empêche si ce n’est pas cet argent que vos services nous bouffent.

Monsieur, si vous désirez continuer sur cette lancée, je vous prie de vouloir me répondre sur cette double interrogation: 1. Que faites vous avec cet argent du pauvre bachelier?  Quand est ce que aurons nous nos diplômes sans vivre un calvaire au bas de vos murs?

 

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.