Actualité

EDUCATION du SENEGAL-INFRASTRUCTURES / Thiès : l’école El Hadj Abdel Kader Ndiaye rénovée pour près une cinquantaine de millions de FCFA

Helios Towers, un opérateur d’infrastructures télécoms, a réhabilité l’école El Hadji Abdel Kader Ndiaye du quartier Mbour 1, dans la ville de Thiès, et l’a dotée de matériel informatique, pour un coût global de plus d’une cinquantaine de millions de FCFA.

Helios a doté l’école d’un mur de clôture et a réfectionné les salles de classe dont les toitures ont été rétablies. Elle a aussi réhabilité et équipé la salle informatique de l’école de 15 ordinateurs, en la dotant d’une connexion Internet couvrant toute l’année, selon son directeur général Karim Ndiaye.

Helios Towers est un opérateur d’infrastructures télécoms basé à Londres et qui a démarré depuis trois ans ses activités au Sénégal.

L’entreprise travaille dans la construction et surtout la gestion et la mutualisation des infrastructures des trois opérateurs de téléphonie Expresso, Orange et Free.

Dans la mise en œuvre de sa politique de responsabilité sociétale d’entreprise (RSE), la société a été guidée dans son choix par des critères d’effectifs, de performance, de mixité garçons et filles.

Elle a aussi pris en compte le faible niveau d’équipement de la structure scolaire, entourée de “trois pylônes d’opérateurs de téléphonie, dans un rayon de deux kilomètres”, a-t-il dit lors d’une cérémonie de réception des travaux, mardi.

Selon le DG de Helios, le choix de Thiès s’explique par la “très forte présence” de l’entreprise dans cette région qui concentre la “majeure partie de (ses) sites” dans le pays.

Karim Ndiaye présente ce geste comme une “modeste contribution” à l’école sénégalaise, plus particulièrement l’école publique, dont sont issus la plupart de la soixantaine d’agents de la société anglaise au Sénégal.

Pour lui, “ce n’est que le début” d’une politique de RSE qui cible “1.500 sites” à travers le pays, où elle prévoit des actions dans les années à venir, pour impacter l’émergence du pays.

Pape Médoune Dia, directeur de  l’école El Hadji Abdoul Kader Ndiaye depuis neuf ans, s’est réjoui de ce l’appui reçu par l’établissement en deux ans, avec “plus d’une cinquantaine de millions d’investissements”, a contribué à améliorer les résultats de l’école, qui a aussi bénéficié d’un forage.

Article a lire:  KAOLACK : les collectivités territoriales invitées à ouvrir des centres d’alphabétisation

ARTICLES SIMILAIRES

commenter

11 − deux =

111 111