Découverte de Gaz et de Pétrole au Sénégal: quel apport peuvent fournir nos universités?

Les récentes découvertes de Gaz et de Pétrole au Sénégal ne cessent d’alimenter les débats politico-judiciaires aussi bien dans les radios et télévisions que dans les réseaux sociaux. Sans en parler comme les autres, Infoetudes.com s’interesse de l’état de nos universités vis à vis de la découverte de cet or noir.

Pour accompagner ce don de la nature, les universités sénégalaises devraient être au premier rang pour fournir au secteur pétrolier des techniciens supérieurs et ingénieurs afin d’ouvrir de nombreuses opportunités d’emplois. Hélas que cette découverte n’aie presque pas trouvé de vrais techniciens pétroliers dans nos universités trop littéraires et théoriques.

Une seule université pour le pétrole, en construction …

C’est l’Université Amadou Mahtar Mbow (UAM). Celle-ci, qui  est en construction va mettre en place un institut du pétrole et du gaz. L’objectif est de fournir le secteur pétrolier en techniciens supérieurs et ingénieurs et d’ouvrir de nombreuses opportunités d’emplois. La vocation est  de dispenser un enseignement supérieur, technique et professionnel dans divers métiers de l’industrie pétrolière. Ce qui permettrait de trouver sur place une main d’œuvre qualifiée. L’objectif, même s’il est bon, il est tardif. A cette période de l’évolution de l’exploitation des matières premières, le Sénégal devait dépasser la création d’instituts ou d’universités, mais fournir déjà de bons techniciens et d’ingénieurs, au lieu de livrer l’exploitation d’une telle richesse aux multinationales étrangères, d’autant que les révélations et projections datent de plus 10 ans.

Ce qui est sur, le Sénégal pourra bientôt commercialiser du gaz et du pétrole. Tout l’enjeu est de faire en sorte que les populations en profitent. Cela passe par mettre l’accent sur la formation d’une expertise locale qualifiée,  d’une utilisation de cette compétence afin de redistribuer les fruits de cette richesse qui en découlera au profit du peuple sénégalais.

VOS CONTRIBUTIONS

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.