Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

UVS: Podor tient à son ENO; Ndioum et Richard Toll en attente

A l’instar des autres départements, la ville de Podor accueille un espace numérique ouvert où se retrouvent 17 étudiants de l’université virtuelle. L’ENO est fonctionnel depuis 2013.[ad id=’908′]
Selon le coordonnateur de l’UVS, Pr Mansour Faye, ce petit nombre est dû à une « hémorragie liée à un départ d’étudiants qui ont été réorientés dans d’autres villes pour des raisons sociales.»
Malgré cela, ceux qui ont décidé de rester ont obtenu de bons résultats avec douze étudiants qui passent en 2e année.

« Ce qui place Podor au 2e rang national derrière Mbour » a ajouté le Pr Mansour Faye.
Un résultat apprécié par le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche qui a annoncé que « le meilleur ENO sera primé désormais pour créer une saine émulation »

Prenant la parole, le représentant des étudiants a insisté sur les rumeurs de délocalisation de l’ENO. Le représentant du maire de Podor a indiqué que la ville ne souhaite pas « la délocalisation » même s’il soutient qu’il n’a aucune information relative à cela.

En réponse le Pr Mary Teuw Niane a félicité d’abord les étudiants avant de déclarer que « l’ENO de Podor ne sera pas délocalisé.»

Après une photo de famille, le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et sa délégation reviennent à Ndioum pour visiter le site qui va accueillir un espace numérique ouvert.
Un accueil triomphal a été réservé à la délégation par le maire Cheikh Oumar Hann et les populations.
Les délégués de quartier, les étudiants de la localité et le maire ont affiché « une grande impatience de voir l’espace sortir de terre. »
« Ce qui est pour bientôt car l’Etat a dégagé une enveloppe de six cents millions de francs Cfa dans le budget consolidé d’investissement 2016 » a répondu le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
Face à cet enthousiasme, le Pr Mary Teuw Niane a expliqué la vision et les objectifs attendus des ENO. Il a indiqué que « Ndioum devient ainsi une ville universitaire avec des opportunités considérables pour toutes les couches de la population. »

Le même enthousiasme est noté également à Richard Toll où le député maire a montré à la délégation le site qui va accueillir les locaux pédagogiques de l’Institut supérieur d’enseignement professionnel.
En compagnie de l’adjoint au maire de Mbane, la délégation a visité des espaces qui pourraient accueillir la ferme d’application de l’Isep.
Financé par la coopération française, l’Isep de Richard Toll va former se pensionnaires en agriculture, élevage, pisciculture et en machinisme agricole.

Les autorités locales se sont engagées à régler tous les détails administratifs pour le démarrage des travaux.

Malgré l’heure tardive, la délégation s’est arrêtée à l’Université Gaston Berger de Saint Louis pour voir l’Etat d’évolution des travaux engagés dans le cadre du programme de gouvernance et de financement axé sur les résultats (PGF SUP).

A la lumière des téléphones cellulaires, le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a tenu à avoir toutes les informations relatives aux chantiers.
Il était accompagné par le recteur Baydallaye Kane et du secrétaire général de l’Université.

VOS CONTRIBUTIONS

Avez-vous trouvé cet article utile ?

0 point
OUI NON

Nombre total de votes: 0

OUI: 0

Pourcentage de OUI: 0.000000 %

NON: 0

Pourcentage de NON : 0.000000 %

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Salut !

ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte? Registre

Mot de passe oublié?

Entrez vos données de compte et nous vous enverrons un lien pour réinitialiser votre mot de passe.

Your password reset link appears to be invalid or expired.

Fermer
de

    Traitement des fichiers...