Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

Baccalauréat 2016: Les étonnants résultats publiés par l'Office du baccalauréat

L’office du baccalauréat au Sénégal vient de publier le rapport du baccalauréat de la session 2016. le seixième fascicule du genre est disponible depuis le 06 Décembre 2016. Dans un document de plus de 200 pages, intégralement parcouru par la rédaction du Groupe Info Etudes, l’office dirigée par Babou DIAHAM nous détaille les chiffres de la dernière session de baccalauréat. De la répartition par secteur à celle par académie, en passant par une répartition par série et un classement des établissement, ce rapport a globalement fouillé et analysé les résultats de 847 établissements ayant présenté des candidats au baccalauréat. Le sité infoetudes.com va aussi fouiller ce riche document pour vous faire découvrir les chiffres.

Le nombre de candidats inscrits au baccalauréat session 2016 s’élève à 153.462 soit une augmentation de 4,3 % par rapport à 2015. Le taux de participation est de 97,4 % et le taux de réussite de 36,5% soit 54.571 admis. Le nombre de bacheliers a augmenté de 20,3 % par rapport à 2015. Le total des mentions Très bien, Bien et Assez bien a également diminué de 44,0 % (3.123 mentions dont 11 Très bien, 302 Bien et 2.810 Assez bien).

Le public est pourtant le meilleur

Le secteur public a, malgré ses nombreuses grèves, enregistré le meilleur taux de réussite devant le privé. En effet 47,1% des candidats présentés par le public ont décroché leur sésame, tandis que ce taux est de 32,9% pour le privé. Le taux de réussite est de 36,5 % en 2016. L’augmentation du taux de réussite est 5,5 % et touche tous les secteurs mais surtout le public ; elle est par rapport à 2015 de 3,7 % pour les Individuels, 5,5 % pour le Privé et 6,2 pour le Public, selon le rapport.

Meilleurs taux de réussite à Matam, Dakar et Pikine

Les académies de Dakar, Matam et Pikine se sont vraiment distinguées lors de cette session du baccalauréat, en survolant le taux national qui est de 36,5%. L’académie de Matam, a enregistré exactement 47,8% de réussite, devant l’académie de Dakar (42,2%) et celle de Pikine(42,1%).

Ziguinchor, Kolda et Sédhiou encaissent les plus faibles taux de réussite.

Les académies du Sud ont malheureusement fourni les plus bas taux de réussite en 2016, selon le rapport de l’office du baccalauréat. Même si une augementation du taux de réussite a été notée par rapport en 2015, l’accédmie de Ziguinchr n’a enregistré que 27,1% de réussite. les académie de Kolda et de Sédhiou ont respectivement enregistré 25,3 et 24% de réusiste.

Les séries S1A, L1b et S1 enregistrent les meilleurs résultats.

Il s’agit de séries où la sélection est forte et l’encadrement est facilité par la faiblesse des effectifs. La série S1A, déjà en voie de disparition, a enregistré un taux de réussite complet (100%). Avec un taux de réussite de 90%, la série L1b est suivie de près par S1 dont les candidats ont réussi à 88,7%.

Trop de littéraires au baccalauréat.

L’essentiel des candidats inscrits suivent des séries littéraires. La répartition selon le type de série montre que : – 2,3 % des candidats sont en série G (Techniques Quantitatives de Gestion et Economie), – 19,1 % en séries Sciences et Techniques, – 78,6 % suivent des séries littéraires. La série G a le meilleur taux de réussite (42,7 % contre 34,4 % pour les séries littéraires et 44,1 % pour les séries scientifiques et techniques). Les séries scientifiques et techniques représentent 23,3 % des admis et 38,8 % des mentions autres que passable. Les séries littéraires (L) représentent 74,1 % des admis et 57,4 % des mentions autres que passable. La série G ne représente que 2,6 % des admis et 3,8 % des mentions. La tyrannie des séries littéraires se poursuit et l’Ecole Sénégalaise continue, en grande partie, à former que des bacheliers littéraires (74,1 % en 2016).

Les vieux concourent avec les jeunes pour le bac:

Le candidat le plus jeune est Lassana SAKHO né le 15 Novembre 2000 à Léona Thiaroye (Sénégal), candidat en L-AR présenté par l’école Privée Imam Mouhamed Boune SAOUD de Dakar (Sénégal) ; il a présenté un bulletin de naissance ;

– La candidate la plus jeune est Ornella Alexia Egnonnam NOUMON née le 30 Novembre 2000 à Cotonou (Bénin), candidate en L2 du Collège Saint Charles LWANGA de Ziguinchor (Sénégal) ; elle a présenté un bulletin de naissance ;

– Le candidat le plus âgé est Mame Malick FALL né le 28 Octobre 1955 à Saint – Louis (Sénégal), candidat individuel en L’1 ; il a présenté un bulletin de naissance ;

– La candidate la plus âgée est Adama FAYE née le 03 Octobre 1962 à Dakar (Sénégal), candidate individuelle en L-AR ; elle a présenté un bulletin de naissance ;

Le bachelier le plus jeune est Pape Idrissa NDOYE né le 15 Mai 2000 à Dakar (Sénégal), candidat en S2 présenté par le Lycée Thierno Saïdou Nourou TALL de Dakar (Sénégal) ; il a présenté un bulletin de naissance ;

– La bachelière la plus jeune est Ornella Alexia Egnonnam NOUMON née le 30 Novembre 2000 à Cotonou (Bénin), candidate en L2 du Collège Saint Charles LWANGA de Ziguinchor (Sénégal) ; elle a présenté un bulletin de naissance ;

– Le bachelier le plus âgé est El Hadji Samba FALL né le 10 Mai 1964 à Keur Bakary SALL (Sénégal), candidat de l’Institut Islamique Oumar Ben Abdoul Aziz en L-AR ; il présenté un extrait établi sur la base d’un jugement datant de 1980 ;

– La bachelière la plus âgée est Marthe Odile Ndiaye SARR née le 16 Octobre 1971 à Dakar (Sénégal), candidate individuelle en L2 ; elle a présenté un bulletin de naissance.

Les filles fuient les séries scientifiques:

Les filles sont moins représentées, à l’inscription, dans les séries scientifiques et techniques. La proportion des filles est plus importante dans les séries : -G (61,4 %),  L’1 (54,3 %), S1A( 50,0 % ) et L2 (48,0 %). Il T1 et T2, elles ne représentent que 12% des inscrits tandisqu’en L, elles représentent 82,2%. Au total 24.422 filles ont obtenu leur diplôme.

Le Sénégal accueille tout le monde.

749 candidats inscrits soit 0,5 % de l’ensemble des candidats inscrits au baccalauréat 2016, 38 nationalités étrangères ont été enregistrées dont 28 en Afrique, 6 en Europe, 2 en Asie et 2 en Amérique. 59,9 % des candidats sont ressortissants de pays de l’Afrique de l’Ouest, 24,3 % de l’Afrique centrale, 5,1 % de l’Afrique du nord ; 1,3 % de l’Afrique orientale et australe, 3,2 % de l’Amérique et 5,9 % de l’Europe ; 286 candidats soit 38,2 % des inscrits étrangers viennent des pays de l’UEMOA.

A SUIVRE

Infoetudes.com

 

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.