Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

Le bac est catastrophique et le BFEM ne sent pas bon … mais la faute à qui?

Les résultats du Baccalauréat 2016 ne sont pas encore définitifs mais laissent déjà un goût amer à la majorité des élèves. Oscillant en 30 et 36% (Statistiques d’infoetudes.com), le taux de réussite, comme l’année dernière ainsi que celles d’avant, en plus d’être catastrophique est symptomatique d’un système éducatif sénégalais totalement à la ramasse qui n’innocente aucun des acteurs.

Catastrophique ! Désastreux ! Les superlatifs ne manquent pas pour qualifier l’hécatombe du Bac de cette année. Et dans tous les centres d’examen dont les résultats sont parvenu à Infoetudes, c’est la même rengaine qui revient comme une ritournelle. Est-il besoin d’attendre les résultats définitifs du Baccalauréat général 2016 pour se rendre compte qu’il s’agit d’une hécatombe pour les élèves ? Dans pratiquement toutes les régions du Sénégal, les lamentations ont fini par complètement noyer les cris de joie.

Seulement, faut-il réellement plaindre les élèves ? Leurs lamentations et autres cris de détresse devraient-ils prendre le dessus sur la prise de conscience de leur responsabilité dans le « malheur » qui leur arrive, en ce jour qu’ils ont pourtant longtemps attendu, espéré ?

Parmi les résultats reçu pas par Infoetudes à Dakar, seuls quelques centres affichent un taux de réussite supérieur à 40%. La maison d’éducation Mariama Ba a affiché un 100% de succès, comme chaque année. Aux centres de Blaisse Diagne et de Delafoss, les premiers résultats sont acceptables, contrairement à d’autres circonscriptions où les résultats sont catastrophiques. Au Centre Abdoulaye Sadji de Rufisque, sur les 331 candidats, au jury 874, on enregistre 11 admis d’office,  83 candidats sont admissibles au second tour. ce qui ferai un taux de réussite inférieur ou égal à 28%.

A Ranérou (Matam), au jury 789, seuls 2 admis d’office ont été enregistrés sur un total de 43 candidats. A Ziguinchor, les centres parcourus affichent un taux de réussite de 20 à 26%.

Si un centre a pu sauver l’honneur du bac, c’est sans doute celui de Ngoudiane, qui affiche au premier tour plus de 60% de réussite. Dans la région de LOuga, le Lycé Mame de Darou Mousty vise un taux de réussite de plus de 65%.

On peut noter donc que sur l’ensemble du territoire, les résultats du bac sont catastrophiques.

Pour la session du BFEM, le même scénario se reproduit comme une tradition. Ces chiffres ci dessous parlent d’eux même:

Région de Matam – Collège de Bokidiawe: Sur les 129 candidats 31 sont admis d’office et 61 sont admissibles au second tour.

Cem Déaly (département de Linguère): Sur les 61 candidats 28 sont admis d’office et 22 sont admissibles au second tour.

Centre de Bambey 3: Sur les 202 candidats, 31 sont admis d’office et 76 sont admissibles au second tour.

Cem ndiognick: Sur les 8 candidats, 2 sont admis d’office et 4 sont admissibles au second tour.

CENTRE LYCEE DE SAKAL: Sur les 137 candidats, 1 sont admis d’office et 42 sont admissibles au second tour.

Retrouvez tous les résultats du bac en cliquant ici.

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.