Les étudiants de l’Université El Hadji Ibrahima Niasse du Sine Saloum ont déserté les amphithéâtres, ce jeudi, 2 mai 2019. Ces derniers ont décrété une grève de 72 heures renouvelables pour réclamer un meilleur traitement afin qu’ils puissent étudier convenablement. Ces derniers ont, face à la presse, exposé les maux auxquels ils sont confrontés quotidiennement au sein de leur université. Ils ont décrié la restauration qui, selon eux, laisse à désirer. « On nous sert du n’importe. Les plats ne sont pas bons et on nous le sert de façon désagréable », a expliqué El Hadji Ndiaga Diop, porte-parole des étudiants.

Dans le même sillage, il a dénoncé l’illégalité notée dans l’attribution des bourses. A l’en croire, il y a des étudiants qui ont obtenu la mention Très bien et qui n’ont pas de bourses alors qu’il y a des étudiants admis au deuxième tour du bac et qui sont boursiers. Ce qui, à ses yeux, est une injustice totale. « Nous réclamons de meilleures conditions d’existence. Nous devons être traités au même pied que les étudiants des autres universités. Nous vivons une situation insoutenable. Il n’y a pas d’eau dans le campus », peste-t-il. Dans le même ordre d’idées, il a informé que deux de leurs camarades se sont blessés au cours d’une altercation avec les gardiens des restaurants.

Source Emedia.sn

VOS CONTRIBUTIONS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here