Présent hier à l’Assemblée Nationale pour le vote du budget de son département, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche Mary Teuw Niane a saisi l’occasion pour s’exprimer sur les conditions pédagogiques et sociales à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. De prime abord, l’ancien recteur de l’Université Gaston Berger de Saint Louis a évoqué les résultats de la plus vieille université du pays. Le ministre ne veut pas entendre parler de taux d’échec élevé à l’Ucad. Pour lui, ladite université est dans une bonne dynamique. Contrairement à ceux qui parlent de 60% d’échec, il estime que le taux de réussite est de 40% soit 19% de plus que les précédentes années. « Je pense que l’Ucad a connu d’importantes avancées sur le plan pédagogiques. De 21%, le taux de réussite est passé à 40%. Si on était dans un pays anglophone, les gens allaient applaudir. Il faut des encouragements. Avec ces chiffres, on ne peut pas parler de taux d’échec élevé ». a-t-il soutenu.
Le volet social aussi n’a pas été en reste lors de son passage à l’hémicycle. Mary Teuw Niane en a profité pour dévoiler sa politique sociale. En matière de logement, il a expliqué que les efforts consentis dans ce domaine à l’université de Dakar en signalant notamment l’acquisition de 4000 lits supplémentaires en fin novembre et 13 000 autres signés dans le cadre du partenariat public-privé. Ce qui selon lui permet dans un avenir proche de totaliser 23 000 places pour 60 000 étudiants.

VOS CONTRIBUTIONS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here