Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

Sels : ” Nous serons intraitables cette année. Nous avons donné assez de délai au gouvernement. “

Pas de temps à perdre pour le syndicat libre du Sénégal. L’organisation syndicale la plus représentative dans le moyen secondaire a décidé de se signaler dès l’ouverture des classes. Ses membres ont décidé en réunion de commission administrative, de déposer un préavis de grève dès la rentrée des classes pour faire dans l’alerte.

Il s’agit pour le Sels d’alerter l’opinion et le gouvernement, une façon de dénoncer les retards constatés dans la matérialisation des accords entre le gouvernement et les syndicats de l’enseignement. Le retard noté dans la sortie du décret devant titulariser les élèves maîtres n’a pas été en reste. Dans la même foulée, le syndicat dénonce la non convocation d’une plénière pour négocier les nouvelles préoccupations exprimées par leur organisation syndicale. Ils dénoncent également les manquements notés sur les rappels que l’État doit aux enseignants en terme de validation, d’intégration, d’avancement et de reclassement ainsi que des retards constatés dans la délivrance des actes qui sont toujours dans le circuit des visas. Le gouvernement peine toujours à ouvrir des négociations sur le régime indemnitaire contrairement à ses engagements. Autant de lenteurs administratives qui ont provoqué cette situation, martèlent les membres du Sels. Le gouvernement n’a pas profité de l’accalmie notée durant l’année scolaire passée pour appeler à des concertations aux fins de poser les véritables base d’un dialogue, rouspétent-ils. C’est dire que si 2017 a été une année scolaire paisible, 2018 ne présage pas des lendemains meilleurs pour le système éducatif sénégalais. Même si le Sels a décidé cette fois de changer de fusil d’épaule en démarrant par une campagne d’information à l’endroit de la communauté, des guides religieux, des chefs coutumiers, des parents d’élèves entre autres, avant de provoquer des sit in, des débrayages pour ensuite  aboutir à la grève qui se
selon eux, doit être l’exception et non la règle. Le syndicat libre du Sénégal était ce dimanche en conseil syndical national sur le thème : ” Quelles stratégies de lutte au sortir des élections de représentativité syndicale? “

DakarActu

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.