Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

Rentrée scolaire, les populations de Diamaguène nettoient l’école Alioune Gaye

 Armés de râteaux et de balais, les jeunes de Diamaguene ont procédé ce matin au nettoiement de l’école publique Alioune Gaye. La directrice Mariétou Dia s’en félicite et croit au concept « Ubi Tey Jang Tey »

Sous le chaud soleil, un groupe de jeunes, les pieds immergés dans les eaux enlèvent les parties boueuses. D’autres ramassent les sachets en plastique et autres déchets pour rendre propre la grande cour de cette école de la Commune de Tivaouane-Diacksao. Ils sont venus nombreux s’investir pour que l’établissement puisse accueillir les potaches et les enseignants le jour de la rentrée. Les préoccupations sont diverses.

Dans une bonne ambiance, les plus jeunes transportent les table-bancs dans les salles de classes.

 

Les filles les nettoient puis versent de l’eau sur le perron pour contenir la poussière. Seau à la main, le visage dégoulinant de sueur, Ousmane Diop , l’un des organisateurs donne les motivations de cette matinée d’investissement humain : « Nous habitons dans la zone et nous devons contribuer à sa propreté. Nous devons faire en sorte que nos frères et sœurs étudient dans de bonnes conditions. C’est le moment idéal car l’école ouvre ses portes le 4 octobre prochain ».

La conseillère technique du ministère opinait mercredi dernier que les parents d’élèves devaient contribuer à la matérialisation du concept « Ubi tey Jang tey ». Ceux de Tivaouane Diacksao-Diamaguène semblent avoir saisi le sens de son message. Ils étaient nombreux aux cotés des du corps enseignant.

Présente à cette matinée de nettoiement, la directrice Mariétou Dia Diallo, nouvellement affectée dans cette école se félicite de cette initiative. « Les femmes, les jeunes et les parents d’élèves s’investissent pour la propreté de l’école. Donc, c’est l’école de tout le monde, l’école de la communauté et je m’en félicite », dit-elle, le visage radieux.

La directrice de cette école est rassurée quant à la concrétisation du concept « Ubi Tey Jang tey ». « Notre école est prête à accueillir les élèves et les enseignants », constate-t-elle.

 

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.