Ramata Keïta, élève en classe de 5ème, obtient une moyenne semestrielle de 19,06/20

Publiée le 03/05/2021 à 08:27
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Demande de bourses dans les écoles privées pour la rentrée 2021/2022

Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années, dit l’adage. Et Ramata Keïta n’a pas dérogé à cette règle. Née il y a quinze ans d’une famille modeste, la jeune fille, progressivement, est parvenue à battre les records de l’excellence. Malgré la pandémie de la Covid-19 qui a causé l’arrêt sans reprise des cours le 14 mars de l’année scolaire 2019/2020 pour les classes intermédiaires, Ramata Keïta, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, a obtenu une moyenne semestrielle de 19,06/20.

Issue d’une famille modeste, le génie, né le 10 décembre 2006, a battu le record de l’excellence. «Au début, c’était difficile compte tenu des conditions difficiles. Mais avec l’aide de mes enseignants et des bonnes volontés j’ai pu figurer parmi les meilleurs de la région», confie-t-elle à xibarubambouck.com,

Déjà à l’école élémentaire, elle était toujours première de sa classe.

Selon des informations, à la dernière année scolaire, alors qu’elle faisait le CM2, Rama était première à la dictée PGL dans l’ensemble des établissements de l’Inspection Académique de Kaffrine et quatrième au niveau national.

Cette année aussi, à l’issue de l’évaluation du premier semestre, la pensionnaire du cem Koungheul commune 1 a mis haut la barre, avec une moyenne de 19, 06/20.

Rama ainsi première de sa classe n’a pas, pour autant, que les études comme principale préoccupation. À l’instar de beaucoup de filles de sa génération, elle aide ses parents dans leurs occupations. C’est ainsi qu’elle s’occupe régulièrement des tâches ménagères et remplace le plus souvent sa maman à son lieu de travail habituel où celle-ci vend des cacahuètes.

«Des fois, je rentre de l’école à 14 h et je suis obligée d’aider ma mère à faire la cuisine et d’aller vendre des cacahuètes au marché. Le soir, je prépare le dîner, ce qui ne m’empêche pas d’apprendre mes leçons à la maison et de rester toujours la meilleure », a-t-elle ajouté.

Son enseignant en classe de CM2 et encadreur à la dictée PGL, M. Thierno DIAW, la décrit comme une surdouée : “Il m’arrivait des fois de donner des exercices très difficiles pour tester son niveau mais toujours elle s’en sortait toujours sans difficultés. En résumé Ramata est la meilleure.”

La jeune fille est très ambitieuse et compte sur les études pour réussir dans la vie. Elle lance un message important à l’endroit de ses parents et des autorités locales : “Je demande une assistance de la part des autorités locales. Je voudrais continuer mes études dans les grandes écoles. Je voudrais devenir un grand Médecin afin de soigner les plus démunis. C’est un métier qui me tient à cœur.

image. rs Ramata Keïta, élève en classe de 5ème, obtient une moyenne semestrielle de 19,06/20
Ramata Keïta, élève en classe de 5ème, obtient une moyenne semestrielle de 19,06/20 2

Source: https://xibarubambouck.com/

Article a lire:  Seydina Issa DIAW,  professeur 2.0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur pinterest

A ne pas rater

Concours et emplois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité Emploi : Conseils, Vie Pro, Entreprises qui recrutent ...

En cliquant sur « S’inscrire », vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ramata Keïta, élève en classe de 5ème, obtient une moyenne semestrielle de 19,06/20