Apres le collège

Lycée privé ou public: quelles différences?

Plus nombreux à l’origine, aujourd’hui les lycées publics sont de loin moins représentatifs que ceux du privé. Cette prolifération des établissements privés est due en partie aux nombreuses perturbations du système éducatif sénégalais qui se matérialise par un rude bras de fer entre les gouvernements qui se succèdent et les syndicats d’enseignants toujours insatisfaits de leurs conditions de travail.

 Aujourd’hui la dualité écoles publiques- écoles privées est une réalité dans notre système éducatif. Les lycées publics sont par définition gratuits et ouverts à tous. Au contraire, les lycées privés sont payants et opèrent une sélection plus grande de leurs élèves. La taille des lycées privés est généralement plus petite, ce qui permet un meilleur encadrement et un accompagnement plus individualisé alors que les lycées publics peuvent des fois recevoir pléthore d’élèves à cause du critère de proximité qui fait qu’ils n’ont pas des fois le choix. Dans les établissements privés, la direction a toujours le choix d’accepter ou de refuser votre candidature après étude de votre dossier.

Le passage d’un secteur à un autre est devenu fréquent car les parents d’élèves cherchent toujours des moyens pour mettre leurs enfants dans de bonnes conditions d’étude. Pour les frais de scolarité, c’est presque gratuit dans le public alors que dans le privé, on dépense presque une fortune. Tout est payant dans le privé alors que dans le public, les enfants peuvent des fois même, bénéficier de manuels scolaires gratuits.

Au-delà des grandes différences notées dans les lycées publics et privés, ils ont quelque part des similitudes. Concernant les enseignements, c’est à peu près les mêmes cours et le même programme qui sont dispensés partout. Au Sénégal, on a cette particularité de retrouver les mêmes enseignants aussi bien dans le privé que le public. Le plus important est que du côté des examens, les épreuves de baccalauréat sont les mêmes partout.

Article a lire:  Les orientations après le BFEM

ARTICLES SIMILAIRES

commenter

1 × trois =

111 111