Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

L’indemnité de logement portée à 85 000 – Le Pr Macky Sall demande aux enseignants de reprendre les cours pour une année scolaire stabilisée

Extrait du discours à la nation du 03 Avril 2018 :

En cette année que j’ai voulue sociale, le Gouvernement vient aussi de consentir d’importants efforts en faveur des enseignants et des médecins.

Ainsi en est-il de l’accord conclu avec les professeurs d’université, pour la généralisation du système de retraite complémentaire.

Dans le même esprit, j’ai décidé de la revalorisation de l’indemnité de logement allouée à tous les enseignants du pays, de 60.000 CFA à 85.000 CFA ; soit une augmentation de 25.000 CFA, dont 15.000 payables à compter du 1er octobre 2018, et 10.000 à compter du 1er janvier 2019. 

Sélectionné pour vous :

De même, le traitement des professeurs et maîtres contractuels sera revalorisé à hauteur de 10.000 CFA. 

Ces efforts, parmi d’autres, traduisent mon engagement ferme et constant en faveur de notre système éducatif, à tous les échelons.

La communauté éducative reste au cœur de mes préoccupations. Il en est ainsi parce que l’école publique est la seule garante de l’égal accès de tous les enfants, quelles que soient leurs origines sociales, à l’éducation et à la formation, donnant la chance à chacun de réaliser son rêve. 

Le Gouvernement assurera le suivi permanent des engagements ainsi consentis ; et je veux faire confiance aux partenaires sociaux pour la reprise des cours et une année scolaire stabilisée.

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

  1. faye modifier

    il a bien précisé ” 25 000 F dont 15.000 payables à compter du 1er octobre 2018, et 10.000 à compter du 1er janvier 2019”. C’est encore une promesse comme celles d’her non respectées au point de pousser les enseignants de réagir. Il faut également noter que l’indemnité de logement est loin d’être l’exhaustivité de la plate forme revendicative des enseignants.
    Le president n’a pas évoqué le problème des dossiers enseignants empilés pendant des années occasionnant une carrière gelée. Le problème crucial c’est surtout les lenteurs administratives. Les enseignants attendent des actes d’intégration, actes d’avencements, des rappels. Actuellemnt l’etat doit aux enseignants une dette de 85 milliards……………..

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.