Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

L’État traîne une dette de plus de 16 milliards auprès du privé

Les établissements d’enseignement supérieur sont sur le pied de guerre. Ils réclament plus de 16 milliards de FCFA à l’État du Sénégal dans le cadre de l’orientation des bacheliers dans le privé.

La fédération des établissements privés d’enseignement supérieur (FEPES) qui regroupe en son sein 28 établissements privés, a fait face hier à la presse pour fustiger l’attitude de l’État qui peine à respecter ses engagements depuis 2012. Notamment dans le cadre de l’orientation des bacheliers, qui faute de places, ne pouvaient pas accéder aux universités publiques.

Abass Fall, le deuxième vice-président de la FEPES, a ainsi fait le point : « Nous avons accepté de recevoir ces bacheliers pour un forfait de 400 000 FCFA. Et, c’est ce qui fait que nous avons presque 40 000 bacheliers orientés chez nous pour le tiers ou la moitié du coût de la formation. Selon les établissements, il se trouve que des retards importants, ont été notés dans le règlement des sommes dues. Occasionnant des cumuls d’arriérés. L’État peine à respecter ses engagements et nous doit à compter de ce jour 16 milliards de FCFA », a-t-il révélé.

Selon la FEPES, depuis 2013, les paiements ne se passent pas normalement. « On ne nous donnait  que 25% et pour cette année-ci, on ne nous a encore rien donné » à rajouter Abass Fall le deuxième vice-président de la FEPES.

VoxPop

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.