Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

les écrivains du monde à Dakar pour la paix et la liberté

La rencontre de  l’Union des écrivains d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine s’est  ouverte hier, à Dakar dans le but de permettre à toutes ces associations d’écrivains membres de discuter autour du thème « La littérature, langage de paix dans un monde en turbulence » pour construire la paix, la liberté et l’égalité à travers leurs écrits.

Le president de l’Association des ecrivains du Sénégal . Pour Alioune Badara Beye : “réception, par le Sénégal, de cette rencontre internationale témoigne de l’ouverture démocratique du Sénégal, de l’envergure internationale de ses écrivains, mais surtout du dynamisme et du rayonnement international de l’Association des écrivains du Sénégal, présente dans tous les carrefours littéraires internationaux et dans tous les combats pour la promotion des écrivains. L’écrivain poursuit « De l’indépendance à nos jours, aucun écrivain n’a été exilé, emprisonné ou exécuté à cause de sa production littéraire », s’est-il félicité tout en insistant sur l’appui constant du président de la République aux activités de l’Aes et sur son esprit d’ouverture qui favorise l’éclosion des talents littéraires du Sénégal et la confirmation de la liberté
Quant à Lamine Kamara, président de l’Association des écrivains de Guinée « La littérature crée un espace de débat » , il estime que « La littérature peut jouer un rôle de décryptage, d’information et être en même temps un espace de débat pour que les différents points de vue puissent être confrontés. Nous devons inviter le grand public à plus de tolérance, de compréhension pour éviter certaines dérives ». 

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.