Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

Bassirou Faye , 4 ans après, les étudiants se souviennent de la tragédie du 14 Août 2014.

14 Août 2014 – 14 Aout 2018 , cela a fait 4 ans que l’étudiant Bassirou Faye a perdu la vie. Le jeune apprenant a été mortellement atteint par balle, lors d’une manifestation des étudiants, réclamant leurs bourses. L’événement s’était produit le 14 Août 2014 aux alentours de 14 heures. C’est ainsi que Bassirou est allé rejoindre là haut, laissant derrière lui, la communauté universitaire dans la plus grande consternation.

 

En cette journée commémorant le 4 ème anniversaire de sa mort, le Groupe Info Etudes souhaite un paisible repos à son âme. Ci dessous, le poème que nous lui avons dédié il y a 2 an.

Comme ce fut si souvent le cas au cours de ta vie, c’est autour de toi que nous nous réunissons tous ce 14 Août, Bassirou.

 

Camarade, frère, ami, … tu as été tout cela pour nous et tu le resteras.

 

L’énergie extraordinaire qui t’a animée tout au long de ton existence et qui – même dans la journée du 14 Août 2014 – ne t’a pas quitté, et est à présent un trésor pour nous tous.

 

C’est dans cette énergie que nous puisons pour faire face à ta disparition et au vide immense qui s’est installé en nous de puis la journée du 14 Aout 2014.

 

La multitude des souvenirs qui s’entrechoquent dans nos têtes est la preuve à la fois de l’importance que tu avais dans notre vie et de la richesse de ce que tu nous as apporté.

 

Ta famille nous racontait que déjà petit tu prenais des autres un soin particulier, qu’il s’agisse de ton entourage proche ou de rencontres plus éphémères. Cette peine que tu avais lorsque tu sentais la tristesse autour de toi, nous ne te la ferons pas aujourd’hui , Bassirou, car nous voulons que d’où tu es, tu saches combien tu es un martyr pour le campus. et pour l’avenu Cheikh Anta Diop où tu a émis ton dernier souffle.

 

T’entendre chanter les Xasaides ou réciter le Saint Coran, parler des heures avec tes amies, nous expliquer patiemment un devoir… mais cette voix si douce et jamais plaintive restera pour toujours dans nos cœurs.

 

Merci camarade! repose en paix et sois certain de toujours rester vivant en nous.

Bara Diaw, Responsable éditorial du Groupe Info Etudes

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.