Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

Baccalauréat 2016 : Résultats provisoires en légère hausse

Objet: Baccalauréat 2016 : résultats provisoires en légère hausse

La Voix populeux s’est fait Cassandre en prophétisant «des chiffres bas». Dans les faits, les résultats provisoires du Baccalauréat 2016 -en attendant ceux définitifs du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche- sont en légère hausse, comparés à 2015.

«Catastrophiques», «Hécatombe», «Lamentables», «Historique» et encore bien d’autres superlatifs sont venus qualifier les résultats du Baccalauréat 2016. Mais à l’effort de la vérification auprès de l’Office du Baccalauréat, cet emballement sociétal et médiatique risque de tomber comme un soufflet ! A l’étude des chiffres provisoires, le taux de réussite à l’examen du Bac 2016, après le second tour, est en légère hausse par rapport à l’année dernière. 36,6% des candidats ont réussi à décrocher le précieux sésame cette année. De quoi remettre les choses à leur place dans ce débat sur la dégénérescence de l’Ecole sénégalaise. Dans le détail, les taux de réussite des différentes séries que comporte le Bac général, sont assez stables. Seuls cinq séries sur treize décrochent légèrement dans le pourcentage de réussite finale. En définitif, le taux de bacheliers de cette année, hors série technique, flirte avec les chiffres définitifs de 2012 (38,8%) et 2013 (39%).

52 700 bacheliers en 2016 contre 45 801 bacheliers en 2015

Au total, 52 700 candidats sur 144 118 présents sont devenus bacheliers à l’issue de cette session. Ce qui fait 91 418 recalés. Un rapport bien meilleur que celui de l’année dernière, même si le nombre de candidats ayant composé en 2015 est un peu plus petit (142 116 candidats). Dans les détails des résultats provisoires de l’Office du Bac, le total des candidats inscrits à l’examen 2016 est de 148 607, dont 144 118 ont passé les épreuves. A la fin, plus de 52 000 candidats (36,6%) ont décroché leur premier diplôme universitaire. Toutefois, il faut noter, selon ces premiers résultats, que seuls 19 555 ont été admis dès les épreuves du 1er groupe, soit un pourcentage de 13,6%. La situation s’améliore ensuite au second tour, avec de 33 145 étudiants reçus. Comme l’année dernière, ce sont les séries scientifiques qui s’en tirent le mieux. La série S1 a enregistré un taux de réussite total de 89,3%. La seule à avoir lâché du lest par rapport à 2015 où le pourcentage culmine à 90,2%. Toujours dans les séries scientifiques, la S2 enregistre un bond en avant de 8 points. Ce qui fait un taux de réussite de 43,3% sur un total de candidats de 27 890. En S3, ils ont été 60% sur 65 candidats à avoir de la réussite. En S4, les chiffres culminent à 56,9% pour 51 présents. Enfin, celle qui remporte la palme dans les séries scientifiques est indubitablement la S5 qui passe de 10,3% en 2015 à 41% de réussite cette année.

Les séries littéraires semblent aussi avoir tiré leur épingle du jeu cette année. Elles font beaucoup mieux que l’année dernière et confirment, pour certaines, leur lancée. En 2014, les L’1, L2 ou L-AR qui avaient de la peine à atteindre la barre des 30%, confirment cette année les résultats de 2015 où elles flirtent avec la barre des 35%. Sur un total de 48 552 candidats ayant passé les épreuves du Bac L’1, 16 595 ont obtenu leur diplôme, soit 34,2%. Pour la série L2, 21 150 admis ont été répertoriés sur 61 748 candidats (34,3%). Et les séries L-AR ont un taux de réussite de 42,8%, ce qui veut dire 2 407 admis sur les 5 621 candidats présents.

11 mentions «Très Bien» contre 4 en 2015

C’était le drame des résultats officiels en 2015. Seules 4 mentions «Très Bien» ont été répertoriées par les services de Babou Diaham, directeur de l’Office du Baccalauréat. Un chiffre très à côté des 20 de 2014 et qui, cette année, connaît une relative hausse. Onze mention «Très Bien» sur plus de 52 000 candidats. La série L’1 se hisse en haut du classement avec seulement 3 de ces mentions, les séries L2, L-AR, S1 et S2 complètent le podium avec une égalité de 2 mentions «Très Bien» chacune. Pour la mention «Bien», la série S2 a opéré une razzia avec un total de 118 candidats. Idem pour la mention «Assez Bien» où, là encore, la S2 domine son monde avec 908 candidats. Des résultats un peu au-dessus de la relative excellence de 2014, qui apporteront de l’eau au moulin de ceux qui plaident pour la refonte du système éducatif. A titre comparatif, près de neuf lycéens sur dix ont obtenu leur Bac cette année en France qui, d’année en année, bat des records d’excellence. Tout le contraire de l’Ecole sénégalaise qui, réussit avec peine à se stabiliser cette année, après 5 ans de yoyo dans les basfonds de la médiocrité. Le plus fort taux de réussite au Bac ces dernières années, remonte à 2010, avec 42,3% d’admis. Et encore, la participation était bien inférieure au surpeuplement que connaît l’Ecole actuellement, 72 225 candidats en 2010, contre 148 607 lors de la dernière session. Une bonne nouvelle pour les campagnes d’alphabétisation. Une très mauvaise pour l’avenir d’un enseignement qui, en 5 ans, n’a pratiquement opéré aucune mue pour suivre la tendance haussière de ses effectifs.

EL HADJI FALLOU FAYE
L’Observateur, 27 juillet 2016

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.