Groupe Info Etudes
Actualités

L’école des candidats: Science et innovation selon Idrissa Seck

A quelques semaines de l’élection présidentielle, le Groupe Infoetudes vous présente les programmes éducatifs des différents candidats. Acte I, Idrissa Seck

Considérant la science comme un principe universel en constante évolution qui s’acquiert et se diffuse par la recherche, Le candidat Idrissa Seck de la Coalition Idy 2019 dévoile les points phares de sa politique de de la recherche et de l’innovation.

«  Ô J’engagerai, en synergie avec la sous-région africaine, que réellement 1% de notre Produit Intérieur Brut aille à la recherche et à l’innovation et j’inciterai le privé et le monde de l’entreprise d’aller dans le même sens.

Ô Je définirai une Stratégie Nationale de Développement et d’Investissement dans la Recherche (SNDIR) pour les cinq prochaines années sous la houlette d’un Conseil National de la Recherche Appliquée et Scientifique (CNRAS) qui sera mis en place associant toutes les universités, tous les centres de recherches et écoles d’ingénieur du pays et de nos partenaires extérieurs. Cette politique mettra l’accent sur les thèmes stratégiques transversaux tels que le développement durable, les énergies renouvelables, les nouvelles technologies, le dividende démographique, la santé, le développement industriel et économique.

Ô L’Etat soutiendra la participation et la mise en réseau de nos chercheurs à des projets internationaux.

Ô L’Etat assurera l’attraction et le maintien au Sénégal des entreprises actives en matière de recherche et développement en renforçant l’attractivité de notre potentiel en matière de recherche et d’innovation et en matière d’enseignement universitaire. La stimulation de l’intégration de la recherche dans la stratégie d’innovation des entreprises est un enjeu de taille

Ô J’entreprendrai la consolidation des pôles de compétitivité au niveau national et leur extension aux entreprises étrangères.

Ô J’intensifierai la collaboration entre notre secteur public et le monde de l’entreprise, en particulier celui des PME/PMI avec les universités, les centres de recherche et l’ensemble du secteur de la recherche & développement.

Ô J’entreprendrai aussi l’évaluation et le renforcement du soutien aux sociétés innovantes telles que les « spin-off », la simplification de l’accès au crédit pour la valorisation de la recherche, la rationalisation des opérateurs de l’intermédiation technologique.

Ô J’apporterai un soutien au développement de stratégies visant à tester la possibilité pour des innovations potentielles (« Proof of concept »), de se traduire en valeur ajoutée pour une entreprise en termes de nouveaux marchés, de nouveaux clients… L’allocation des ressources issues de la diffusion et du mode de partage des résultats de la recherche et de l’innovation ne sera efficace qu’avec la résolution des problèmes liés aux droits de propriété intellectuelle. En ce sens, pour lever les obstacles, je renforcerai par des projets de loi la législation en vigueur »

VOS CONTRIBUTIONS

Articles connexes

Ramata SALL élève en classe de 5eme avec une Moyenne semestrielle de 19,49

Khadim Seck

Concours Général 2019 – Reprise des épreuves de mathématiques pour la Terminale (Ministre)

Bara DIAW

Les Prix africains de fact-checking : candidatures ouvertes

Bara DIAW

Vision plus consulting recrute Un CHARGE D’ACCUEIL

Khadim Seck

Concours général 2019 : Parfum de “scandale” sur les épreuves de Maths

Bara DIAW

159 300 candidats à l’épreuve anticipée de philosophie

Nodou Dieng

Laissez un commentaire