En grève depuis plusieurs mois,  le Syndicat des inspectrices et inspecteurs de l’éducation nationale du Sénégal (Siens) ne compte pas céder. El Cantara Sarr et ses camarades vont entamer demain, lundi 5 novembre leur 12ème plan d’action qui se déroulera jusqu’au 24  novembre.

Ces inspecteurs de l’éducation prévoient le gel des examens professionnels, de la supervision des cellules d’animation pédagogique, le boycott des activités liées aux projets et programmes ainsi que des grèves totales de 3 jours par semaine dans les structures déconcentrées.

Las d’attendre la réaction des autorités, le Siens compte marcher le 23 novembre prochain. Ces professionnels de l’éducation réclament la révision de certains textes, la supervision des appels à candidatures « très contestées du fait du manque de transparence ». Ils s’offusquent également de la gestion de leur carrière.

Les militants du Siens se sentent lésés dans le traitement, comparés aux autres corps de l’Administration publique. C’est dans cette optique qu’ils dénoncent « le retard inexplicable constaté dans la prise du décret fixant le montant de l’indemnité de logement des inspecteurs ».

En outre, ledit syndicat déplore la démarche du gouvernement qui selon lui, fait du dilatoire. Il regrette également le fait que les négociations n’aient pas abouti à quelque chose.

 

 

 

 

VOS CONTRIBUTIONS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here