Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

10 préjugés sur les étudiants – Rétablissons la vérité sur l’Université Sénégalaise

Ils sont plus de 150 000 au Sénégal, répartis entre six (6) universités publiques dont l’une est virtuelle. Ces étudiants sénégalais, puisque c’est d’eux qu’il  s’agit, vivent autant de préjugés dont il faut rétablir la vérité. Voici 10 préjugés expressément portés sur les étudiants.

1. Les étudiants sont gâtés par leurs parents, par l’Etat.

Au Sénégal, beaucoup pensent que les étudiants sont gâtés en recevant une bourse ou une aide à la fin du mois. Pourtant plus que la moitié d’eux se débrouillent difficilement pour joindre les deux bouts. Il suffit de voir comment le ticket du restaurant devient de l’or vers la fin du mois.

2. Les étudiants n’apprennent pas.

Quoi! Il faut vraiment ne pas faire le campus pour pouvoir le dire. Ils sont dans les amphis, dans les couloirs du matin à l’aube. Ils bossent, ils bossent, ils bossent et après ils bossent!

3. Les étudiants ne font que la grève.

C’est vrai qu’ils partent parfois en grève, mais si vous leur voyez dans la rue, sachez qu’ils ont atteint la limite d’attente. Un étudiant sur l’Avenue Cheikh Anta Diop, avec une petite pierre à la main mais prêt à affronter la police armée jusqu’aux dents; cet étudiant là, il a vraiment une revendication de ce qui lui est de droit.

4. Les étudiants boivent et fument beaucoup

Que nenni! Les rares étudiants qui boivent ou qui fument sont confrontés à un stress familial, ou confrontés à des difficultés personnelles avec leurs études: manque total de soutien moral ou d’encadrement.

5. Les Etudes de Médecine sont exclusivement réservées à une « élite » ou aux « premiers de la classe ».

Non! Elles restent accessibles à tous à condition de prendre conscience des efforts importants à fournir pour y parvenir. Les étudiants de la FMPO de l’UCAD mangent le même plat que ceux de la Fac droit, boivent le même café que ceux de l’UFR SES. Seulement ils savent appliquer la règle du T-A-T: Travail, assiduité et ténacité.

6. L’université n’est pas faite pour les filles.

Ah! ça aussi! Oubliez ces genres de dires. Les filles ont les mêmes possibilités de réussite que les garçons. Sinon d’où viennent ces directrices, infirmières, enseignantes, avocates?

7. BAC = Bienvenue Au Chômage

Mais de qui se moque-t-on? Le baccalauréat vous ouvre les portes des études universitaires, pas de l’emploi. Il y a un parcours entre le baccalauréat et l’emploi. Après le diplôme du lycée, il faut encore travailler les études universitaires. Si c’est pour être humoristique, pourquoi ne pas mettre BAC = Bienvenue Au Campus?

8. On ne peut pas réussir en droit?

Appliquez la règle du point 5 et vous verrez que vous pouvez réussir si vous le voulez. Vous en doutez? Commencez à essayer!

9. Il faut aller à l’extérieur pour réussir ses études supérieures.

Pas forcément! Vous pouvez bien sur réussir votre cursus universitaire en restant chez vous. En France, en Allemagne, aux USA ou à Dakar, il suffit d’abord de travailler, ensuite de bien travailler et enfin de beaucoup travailler. Pas de secret magique!

10. Croire au 9 préjugés ci-dessus.

Si vous avez vraiment cru à ces préjugés, c’est que vous n’avez pas bien compris le mot  U N I V E R S I T E.

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.