UNIVERSITÉ : 272 étudiants à L’UFR SCIENCES de l’ingénieur (UFR SI)de Thiès pour 2015-2016 (Directeur)

L’UFR Sciences de l’ingénieur de l’Université de Thiès (UFR SI), dont les enseignements depuis le 12 octobre dernier, a enregistré un total de 272 inscrits pour l’année académique 2015-2016, a indiqué, lundi, son directeur, Mapathé Ndiaye.

Les nouveaux étudiants se répartissent à travers quatre filières – génie civil, ingénieur géotechnicien, ingénieur géomètre topographe et technicien supérieur en hydrogéologie, a-t-il précisé. Mapathé Ndiaye intervenait lors de la restitution des travaux des commissions de délibération pour les candidats sélectionnés à l’ UFR SI de l’Université de Thiès, en présence des membres du jury de sélection.

La formation dispensée au sein de cette institution universitaire, est basée sur ‘’un approfondissement des connaissances scientifiques et une initiation à la recherche dans les différents domaines de la protection, de l’aménagement et de l’exploitation du sol et du sous-sol, défini comme le génie civil de l’environnement’’, a-t-il expliqué.
Les domaines scientifiques et professionnels concernés concernent la reconnaissance du milieu naturel, la construction d’ouvrages (fondations, barrages, voies de communications), entre autres secteurs d’activités, a précise M. Gaye. Selon le directeur de l’ UFR SI de Thiès, l’exploitation et la gestion des ressources naturelles, l’environnement (risques naturels ou liés à l’activité industrielle, protection du milieu naturel), mais aussi l’aménagement des sites superficiels et souterrains, font également partie du programme d’étude de cette institution.
‘’Le Sénégal n’a pas atteint la masse critique d’ingénieurs qui sont de potentiels pourvoyeurs d’emploi’’ et a par conséquent ‘’un besoin de formation d’un nombre important d’ingénieurs, pour permettre à des milliers de jeunes de trouver un emploi décent et participer activement au développement économique du pays’’, a relevé Mapathé Ndiaye. Il a noté que suite à la soutenance des projets de fin d’études des étudiants ingénieurs (géotechnique, génie civil et géomètre-topographe) de l’ UFR SI de l’Université de Thiès, pour l’année académique 2014-2015, 93 ingénieurs avaient intégré le marché de l’emploi.

Mapathé Ndiaye a annoncé que l’ UFR SI de l’Université de Thiès avait acquis un lot d’équipements ultramodernes de « dernière génération » en matière de technologie, dans le cadre du contrat de performance liant l’Etat et les universités, en vue de l’amélioration de la qualité de l’enseignement supérieur.
Avec ce matériel, l’ UFR SI dispose désormais d’un laboratoire géophysique, d’un laboratoire de géotechnique et d’un matériel de topographie. « Ce matériel en géophysique acquis permet de sonder le sous-sol pour la prospection de matériaux miniers, l’eau, le pétrole, le basalte ou les phosphates », a-t-il indiqué. Selon lui, le radar géophysique de l’ UFR SI permet en outre de contrôler la qualité des routes construites, de détecter la qualité des matériaux utilisés pour la réalisation des pistes et des ponts, pour enfin mesurer l’épaisseur de béton utilisé et les normes de qualité requises.
Source : APS
VOS CONTRIBUTIONS

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.