Thiès : des dizaines de diplômés non-voyants marchent pour l’emploi

Publiée le 19/04/2021 à 10:15
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Demande de bourses dans les écoles privées pour la rentrée 2021/2022

Le Collectif des non-voyants diplômés de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur en chômage a marché lundi à Thiès pour réclamer la prise en compte des déficients visuels dans les recrutements annoncés par l’Etat.

Les représentants de près d’une dizaine d’associations de non-voyants venus de diverses parties du Sénégal, se sont retrouvés à Thiès, qui abrite l’unique structure d’enseignement et de formation de non-voyants du pays.

Aux côtés de responsables syndicaux, de la société civile et de partis politiques, ils ont marché des alentours du rond-point Nguinth, jusqu’à la gouvernance de Thiès, pour remettre un memorandum au Gouverneur. Ils ont été encadrés par la Police.

’’Nous voulons travailler, nous faisons partie de la société !’’, était le refrain des marcheurs, brassards et bandeaux blancs noués autour du bras et de la tête.

Au moment oú l’Etat s’apprête à recruter des milliers de gendarmes, d’enseignants et d’autres fonctionnaires, les demandes d’emplois des aveugles sont restés sans suite, ont-ils déploré.

Sur leurs pancartes se lisaient entre autres messages : ’’Nous préférons le travail à la mendicité’’, ’’Nous voulons vivre à la sueur de notre front’’.

Ils ont évoqué les compétences diverses que l’on retrouve chez les non-voyants, dont certains après l’obtention de leurs diplômes à l’étranger, préfèrent y rester de peur de ne pas trouver d’emploi à leur retour dans le pays.

Le Collectif dont les membres estiment avoir été laissés en rade, malgré les ’’instructions’’ du Chef de l’Etat, dans les recrutements et l’octroi des financements de projets de jeunes, ont suggéré que soient fixés des quotas réservés aux non-voyants, notamment pour certains métiers adaptés à leurs handicap, comme celui de standardiste.

Membre fondateur de l’Union nationale des aveugles du Sénégal (UNAS), créée en 1971, Youssoupha Faye a revisité la genèse de leur lutte qui a abouti à la création de l’Institut national d’éducation et de formation des jeunes aveugles (INEFJA) de Thiès.

L’ ’’objectif fondamental’’ de l’INEFJA, a-t-il dit, était d’éradiquer la mendicité en permettant aux déficients visuels de gagner leur vie grâce à leurs compétences aquises á l’école.

Le Collectif des aveugles diplômés est né ’’spontanément’’, suite au lancement par le Chef de l’Etat de son Programme national d’insertion socio-économique, a noté M. Faye, par ailleurs président du Mouvement pour le progrès social des aveugles du Sénégal (MPSAS).

Le Gouverneur Mamadou Moustapha Ndao a reçu le memorandum des mains des responsables du Collectif, en s’engageant à le transmettre à qui de droit.

Article a lire:  10 choses à faire pour trouver un emploi à la hauteur de ses attentes
diplômés Archives - AfrikMag
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur pinterest

A ne pas rater

Concours et emplois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité Emploi : Conseils, Vie Pro, Entreprises qui recrutent ...

En cliquant sur « S’inscrire », vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Thiès : des dizaines de diplômés non-voyants marchent pour l’emploi