Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

Rentrée universitaire, le Saes liste ses inquiétudes

La rentrée n’est pas encore effective dans plusieurs universités. Le Syndicat autonome des enseignants du supérieur (SAES) veut que le  gouvernement corrige d’abord les « manquements » constatés dans les établissements publics afin que les acteurs de l’enseignement supérieur puissent connaitre une  année universitaire paisible.

Pour y arriver, le secrétaire général national dudit syndicat, Malick Fall, invite les autorités à s’occuper des « chantiers à l’arrêt, qui plombent l’envol de des universités ». Selon lui, Il urge, de « verser la dernière tranche budgétaire due aux universités, pour leur permettre un démarrage normal ».

Ces enseignants se disent  ouverts à toute discussion  tout en réitérant leur détermination « à travailler au respect des engagements pris par le gouvernement ».

Pour ce qui est relatif aux Fonds de solidarité sociale mis en place pour le relèvement de la pension de retraite. Le Saes tire la sonnette d’alarme sur les conditions de vie des retraités. « Certains vieux retraités meurent et d’autres sont incapables de se prendre en charge. Si aucune évolution positive n’est observée dans les prochains jours, le Saes se réservera le droit de prendre toutes les mesures appropriées pour faire respecter ces engagements », constatent Malick Fall et ses camarades.

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.