emploi

Recrutement d’un Spécialiste en communication sociale et genre

Contexte

Le CETUD est un établissement public à caractère professionnel investi des missions d’autorité organisatrice des transports dans la région de Dakar.

Pour apporter une réponse durable à la problématique des déplacements à Dakar, l’Etat du Sénégal a initié deux grands projets de transport de masse, le Train Express Régional (TER) et le Bus Rapid Transit (BRT), qui permettront de renforcer l’offre de transport urbain dans l’agglomération dakaroise.

Concomitamment à la réalisation de ces projets, le CETUD a initié une restructuration du réseau de transport en commun avec la mise en œuvre d’une première phase de lignes prioritaires qui intègrent des lignes de rabattement sur le BRT et le TER.

L’objectif de cette restructuration est d’améliorer l’attractivité, l’accessibilité et la viabilité globale du réseau de transport public, avec comme objectifs de :

  • Répondre à l’augmentation de la demande de déplacements ;
  • Moderniser le système de transport urbain ;
  • Proposer une offre de transports collectifs plus compétitive et intégrée.

La première phase d’investissement comprend 14 lignes de bus, un nouveau matériel roulant à acquérir, 2 ateliers-dépôts et des linéaires de voiries (y compris des carrefours) et trottoirs, des terminus et des arrêts à aménager et équiper.

Les principales composantes du projet sont :

  • Aménagements urbains et équipements ;
  • Matériel roulant, systèmes, intégration des réseaux et exploitation ;
  • Gestion de projet et communication ;
  • Appuis techniques.

Les bus dont l’acquisition et la mise en service sont prévues dans le cadre du projet devront avoir des capacités de 50 à 90 places, avec une motorisation de type gaz (GNV – Euro VI) et/ou électrique (bus électriques à batteries).

Pour la mise en œuvre du projet, quatre (4) unités fonctionnelles seront instituées autour d’un Coordonnateur du projet :

  • Unité Intégration et Exploitation des Réseaux (UIER) ;
  • Unité environnementale et sociale (UES) ;
  • Unité Aménagements et Equipements urbains (UAEU) ;
  • Unité Gestion administrative et financière (UGAF).

Ainsi, le CETUD cherche à pourvoir les postes ci-après: un (01) spécialiste en communication sociale et genre

Missions principales

Placé(e) sous la supervision du Chef de l’UES, le (la) spécialiste en communication sociale et genre sera responsable de la communication sociale du projet et des aspects liés au genre.

Communication sociale :

Il (elle) contribuera au suivi des mesures environnementales et sociales définies dans le plan d’action de réinstallation (PAR) des personnes affectées par le projet (PAP) ainsi que dans le plan de gestion environnementale et sociale (PGES) du projet en phases de libération des emprises et de travaux. Il (elle) sera responsable des activités de communication et d’accompagnement social relatives au déplacement, au suivi et à la réinstallation des PAP.

Article a lire:  Scrh recrute un Magasinier

Plus spécifiquement, les activités qui lui seront confiées consistent à :

  • Participer activement au recrutement d’une structure facilitatrice et au suivi de ses interventions ;
  • Veiller à une bonne exécution du programme d’accompagnement social ;
  • Proposer une stratégie de fiabilisation de la base de données des PAP, notamment vulnérables, en rapport avec les différentes parties prenantes ;
  • Réaliser des entretiens et enquêtes de terrain relativement aux préoccupations des collectivités territoriales concernées par le projet ;
  • Participer à la mobilisation des parties prenantes ;
  • Contribuer à l’élaboration des rapports d’activités de l’Unité environnementale et sociale ;
  • Rédiger des comptes rendus de réunions et des rapports d’avancement ;
  • Proposer des outils et méthodes en lien avec les différentes parties prenantes pour assurer l’acceptation du projet par les PAP ainsi que les populations riveraines et leur collaboration pour une libération apaisée des emprises ;
  • Proposer des canaux, relais et supports de communication appropriés pour informer les PAP et les riverains, et communiquer efficacement avec eux ;
  • Veiller à une bonne application de l’approche participative dans le déroulement des activités ;
  • Identifier tout facteur imprévu susceptible d’influencer la mise en œuvre du PAR, d’en réduire l’efficacité ou de présenter des opportunités à mettre en valeur ;
  • Anticiper les réclamations et les plaintes et contribuer à leur traitement ;
  • Contribuer à la mise en œuvre des missions du CETUD en lien avec le projet.

Genre :

Le (la) spécialiste en communication sociale et genre sera chargé(e) de proposer un plan d’action genre et de sa mise en œuvre en rapport avec toutes les parties prenantes du projet.

De façon spécifique, il (elle) :

  • S’assurera de la prise en compte des questions genre dans la mise en œuvre du projet conformément au plan d’action validé et aux autres instruments relatifs aux sauvegardes environnementales et sociales (EIES, PAR, CGES, PGES, etc.) ;
  • Mettra en place un tableau de bord de suivi des activités du projet liées au genre ;
  • Effectuer le suivi des actions liées au genre dans le cadre du projet et proposer, au besoin, les ajustements nécessaires ;
  • Coordonnera le processus d’élaboration des évaluations sociales et de genre, en particulier en ce qui concerne les consultations (par exemple : ateliers d’information et de renforcement de capacités) ;
  • Contribuera à la rédaction et/ou à la revue des différents contrats liés au projet pour s’assurer de la prise en compte de la dimension genre et veillera au respect de ces clauses par les contractants ;
  • Veillera à la mise en œuvre des recommandations issues évaluations et des missions de supervision du projet ;
  • Conseillera sur les activités de communication et de concertation à mettre en place en lien avec le genre ;
  • Contribuera à la conception et à la mise en œuvre du mécanisme de gestion des plaintes ;
  • Participera à la formation des acteurs sur les questions de genre ;
  • Sensibilisera les responsables techniques du projet sur les questions de genre dans la mise en œuvre des activités ;
  • Contribuera à la concertation et aux échanges avec les institutions impliquées dans la mise en œuvre du plan d’action genre du projet ;
  • Établira des rapports périodiques sur les activités du projet liées au genre ;
  • Exécutera toute autre tâche relative aux questions de genre sur lesquelles il (elle) pourrait être sollicité(e).
Article a lire:  ISEP Mbacké recrute un Assistant (e) du Directeur

Profil recherché

  • Etre titulaire d’un diplôme universitaire supérieur (bac + 5 minimum) en sciences sociales, sciences humaines, études de genre ou tout autre diplôme équivalent ou jugé pertinent ;
  • Posséder une expérience d’au moins dix (10) ans dans la gestion de projets de développement, notamment en lien avec les normes sociales ;
  • Avoir une expérience probante d’au moins cinq (5) ans en genre ;
  • Avoir une expérience des directives et politiques opérationnelles de sauvegardes sociales des bailleurs de fonds internationaux (Banque mondiale, Banque Afrique de développement, Agence française de développement, Banque européenne d’investissement, etc.) ;
  • Avoir une bonne connaissance des évaluations sociales, y compris de genre ;
  • Avoir suivi des formations complémentaires dans le domaine de la gestion des impacts sociaux des projets constitue un atout ;
  • Posséder une bonne maitrise orale et écrite du français. La connaissance du wolof et/ou des langues nationales est exigé ;
  • Avoir une bonne connaissance du contexte politique et institutionnel local et des problématiques urbaines, notamment Dakar ;
  • Avoir une bonne connaissance du processus de libération des emprises des grands projets ;
  • Des enjeux environnementaux et sociaux liés aux travaux routiers et aux équipements de transport (terminus, gares, dépôt, etc.) serait un plus ;
  • Avoir une capacité de travail en équipe et des capacités de rédaction et de communication ;
  • Etre rigoureux et méthodique ;
  • Avoir de bonnes capacités d’analyse et de synthèse.

Autres informations

La mission est à temps plein pour une durée de deux (2) ans renouvelables selon la durée

du projet et la performance au poste avec une période d’essai de trois (3) mois.

La zone d’intervention concerne la région de Dakar.

Une bonne connaissance des enjeux environnementaux et sociaux liés aux travaux routiers et aux équipements de transport (terminus, gares, dépôt, etc.) serait un plus.

Dossier de candidature

  • Une (1) lettre de motivation ;
  • Un (1) curriculum vitae ;
  • Les copies des diplômes, attestations et autres documents pouvant justifier de la pertinence du profil et de l’expérience par rapport au poste.

Les intéressé(e)s sont prié(e)s de transmettre leur dossier de candidature par mail au plus tard le 06 janvier 2023 à 17 heures à l’adresse email : [email protected] avec comme objet « L’intitulé du poste ».

Seul(e)s les candidat(e)s retenu(e)s seront contacté(e)s.

ARTICLES SIMILAIRES

commenter

un × 2 =

111 111