Groupe Info Etudes
Actualités

Présidentielle sénégalaise : les acteurs de l’éducation interpellent les candidats

Les représentants des cinq candidats à l’élection présidentielle ont présenté leurs programmes aux acteurs de l’éducation, mardi à Dakar, au cours d’une session nationale d’interpellation citoyenne des candidats.

Axée sur le thème «Quels engagements de financement pour une éducation/ formation de qualité, inclusive et accessible à tous ? », la rencontre avait pour objectif de « fournir aux acteurs un cadre d’échange et de partage des programmes des décideurs politiques relatif au secteur de l’éducation et de la formation ».

Pour Cheikh Mbow, coordonnateur de la COSYDEP, dans un « contexte électoral, il est important de  poser le débat autour de la problématique du financement de l’éducation et d’amener les candidats à l’élection présidentielle à décliner leur vision et à prendre des engagements documentés, réalistes et sincères en termes d’orientation du budget et de sources de financement innovant ».

« On vit des crises scolaires qui ne finissent pas, donc il est nécessaire que les candidats nous disent ce qu’ils feront une fois élus pour ce secteur », a dit Mme Nathalie, représentante des  ONG nationales et internationales.

Mame Diarra Bousso Guèye, élève en classe de terminale au lycée Seydina Limamou Laye de Guédiawaye a soulevé sa préoccupation relative au maintien des filles à l’école. Elle demande aux candidats de faire des  propositions et des actions concrètes pour maintenir les filles à l’école car, « ces dernières ont montré une capacité et une volonté de réussir leurs études ».

Prenant la parole, le représentant de la coalition « Madické 2019 », Ibrahima Diassé a indiqué que « notre objectif sera de réduire le train de vie de l’Etat, supprimer les institutions budgétivores afin de renforcer le budget de l’éducation et de la formation ».

Partageant l’idée de Diassé, le porte-parole de la coalition « Idy président 2019 », Abdourahmane Diouf a prôné une éducation inclusive et promis que « 500 milliards tirés de la taxe sur les ressources minières et gazières seront alloués à l’éducation ».

OKF/te/APA

VOS CONTRIBUTIONS

Articles connexes

Concours Général 2019 – Reprise des épreuves de mathématiques pour la Terminale (Ministre)

Bara DIAW

Les Prix africains de fact-checking : candidatures ouvertes

Bara DIAW

Vision plus consulting recrute Un CHARGE D’ACCUEIL

Khadim Seck

Concours général 2019 : Parfum de “scandale” sur les épreuves de Maths

Bara DIAW

159 300 candidats à l’épreuve anticipée de philosophie

Nodou Dieng

BAC 2019, les professeurs d’Education physique et sportive alertent

Nodou Dieng

Laissez un commentaire