Suite à la nomination de Mamadou Talla à la tête du ministère de l’éducation nationale en remplacement de Serigne Mbaye Thiam, le Cadre unitaire des syndical des l’enseignants moyen et secondaire (Cusems) espère des avancées dans les négociations entre l’Etat et les organisations syndicales. « Nous avons pratiqué Mamadou Talla au ministère de la formation professionnelle. Donc nous considérons qu’il a le profil de l’emploi mais nous ne voulons pas aller beaucoup trop vite. Aujourd’hui ce ne sont pas des discours ou des profils qui nous embarrassent car les hommes politiques nous ont habitués à clignoter à droite et aller à gauche. Nous attendons de lui la pacification des rapports. Sous le magistère de son prédécesseur, il y avait beaucoup de heurts », a confié Ndongo Sarr à la Rfm

Le Cusems souhaite également que le nouveau ministre de l’éducation nationale prenne en compte le système du régime indemnitaire. « Cette question, nous la posons sur la table depuis des années en parlant d’alignement de l’indemnité de logement. Le premier ministre avait promis une plénière avant les élections mais elle ne s’est pas tenue », estime le responsable syndical.

VOS CONTRIBUTIONS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here