Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

Mise en œuvre des accords signés par le gouvernement : Le Pm reçoit les syndicats ce vendredi

Les syndicats d’enseignants sont sortis hier de leur rencontre avec le gouvernement «pas satisfaits du résultat en termes de mise en œuvre» des accords signés. Ils ont été conviés vendredi prochain à une autre, mais cette fois-ci avec le Premier ministre.

Il y aura grève ce matin. Même si les discussions entre les organisations syndicales de l’enseignement et le gouvernement, qui ont duré plus de 3 tours d’horloge, devraient permettre de concilier les positions. Cette rencontre d’évaluation des protocoles d’ accord dont la présidence du Comité de suivi est assurée par le ministère de la Fonction publique, de la rationalisation des effectifs et du renouveau du service public, dirigé par Mariama Sarr, s’est tenue en présence d’autres ministres sectoriels. Il s’agit de Samba Sy ministre du Travail, Diène Farba Sarr du Renouveau urbain, Birima Man­gara du Budget, Serigne Mbaye Thiam de l’Education nationale, Mamadou Talla de la Formation professionnelle, en présence de la présidente du Haut conseil du dialogue social, Innocence Ntap Ndiaye. «Nous ne sommes pas satisfaits du résultat en termes de mise en œuvre», a laissé entendre Souleymane Diallo du Saems.
Face à la presse après le huis clos, il a fait savoir qu’«il n’y a pas beaucoup d’avancées dans la mise en œuvre des accords entre le gouvernement et les syndicats. A part la question du Dmc où le gouvernement a bougé un peu en prenant l’engagement de payer des con­ventions délivrées jusqu’en 2016». Le ministre Mariama Sarr n’a pas tenu le même discours. Selon elle, «de nouvelles informations ont été livrées concernant le crédit Dmc qui constituait un blocage. Le crédit va connaître un dénouement heureux. Parce que toutes les conventions de prêt jusqu’en 2016 vont être traitées. Et un budget de 12 milliards 950 millions de francs Cfa est disponible pour cette question».
Par ailleurs, le ministre de la Fonction publique renseigne aussi que «concernant les rappels des validations pour l’année 2018, presque 32 milliards sont prévus pour continuer à épurer ce stock. Et là, il y a des avancées qui ont eu lieu avant cela». Dans la même veine, elle a assuré que le président de la République, Macky Sall, est disposé à vider cette question. En ce qui concerne l’habitat social, elle apprend que «des avancées notoires sont constatées» et les réalisations seront dévoilées aux enseignants au cours des réunions sectorielles. En outre, Souleymane Diallo a expliqué que «nous attendons du gouvernement de façon très claire des propositions concrètes. Nous dire sur la question indemnitaire qu’est-ce que le gouvernement entend faire pour les enseignants ? Sur la question de la dette que l’Etat doit aux enseignants, dire comment et quand est-ce que cette dette également sera payée en termes de rappel ?» Mais aussi la question liée aux lenteurs administratives. Pour lui, la rencontre conviée vendredi prochain par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dion­ne est «capitale pour la paix sociale dans le secteur de l’éducation».
Hier, un agenda pour examiner les nouvelles revendications a été également élaboré par les acteurs.

LEQUOTIDIEN

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.