Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

Leur haine et leur mépris ont tué ma passion : ENSEIGNER (Par Djiby Sambou)

Je pratique ce métier avec enthousiasme depuis une dizaine d’année. Aujourd’hui à entendre et à lire ce que des autorités de la République et certaines personnes disent des enseignants, je me demande si je n’aurai pas dû choisir un autre métier. Ainsi, nous sommes des maîtres chanteurs, des irresponsables, des inconscients…. Autant d’insultes, de reproches, de menaces de la part de ceux qui veulent me faire sentir coupable du salaire que je reçois et des conditions de travail déplorables qu’on m’a offertes.
Qu’est-ce qu’en disent tous ces parents qui me confiaient sans aucune inquiétude ce qu’ils avaient de plus précieux de la vie : leurs enfants?
Qu’est-ce qu’en disent toutes ces personnes que j’ai croisés dans ma vie et qui me disaient que j’étais courageux lorsque je me présentais comme un enseignant?
Qu’est-ce qu’en disent ces élèves que la société m’avait confiés et qui sont devenus adultes. Ceux-là qui, j’ai donné le meilleur de moi-même parce que j’estimais qu’il méritait le meilleur de ce que je pouvais leur apporter?
Leurs voix sont toutes tues ou bien noyées sous le flot des discours haineux des agitateurs de la République et des vendeurs d’illusion qui ne vivent que de la médisance qu’ils nourrissent à l’aide des médias (TV, Radio et journaux)

Où est-il le Président de la République qui laisse calomnier depuis des semaines ses propres enseignants qui ne demandent que de meilleures conditions de vie et de travail mais qui s’est empressé de féliciter ses ministres qui ont tenus ces discours haineux et insultants? Comment peut-il ne pas être gêné de leur discours et de leur impopularité au sein de leur propre département ministériel ?

Où sont leurs véritables valeurs dans ce tumulte où l’on met à mal ceux à qui l’on demande de former dans nos écoles des citoyens pour un Sénégal Emergent?

Plus j’y pense et plus je crois que j’aurai dû choisir un autre métier. Leur haine et leur mépris ont tué cette passion.

L’enseignant….

VOS CONTRIBUTIONS

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.