Le Syndicat des inspectrices et inspecteurs de l’éducation nationale du Sénégal (Siens) a finalement marché pour se faire entendre. El Cantara Sarr et ses camarades ont manifesté leur mécontentement de la Place de l’Obélisque à la Rts. Ils sont à leur 12ème plan d’actions. Ils exigent du gouvernement la prise en charge des revendications.

Cette marche est motivée par la volonté d’interpeller l’opinion publique sur les menaces qui pèsent sur leur corps. « Tous les acteurs que nos actions sont légitimes parce que ce sont des préoccupations qui inspirent à un repositionnement des corps de contrôle », souligne El Cantara Sarr.

Pour pousser le pouvoir à la réaction, le Siens compte sur des activités de sensibilisation car selon le secrétaire général, « il y va de la crédibilité du pays qui a comme ambition d’utiliser le système éducatif comme plateforme du capital humain, le moteur de l’émergence».

Leurs camarades du Cusems ont aussi pris part à la marche. Le secrétaire général dudit syndicat Abdoulaye Ndoye parle de tentative de « dévalorisation du système éducatif. Ainsi il lance un appel afin que les accords signés soient respectés   

VOS CONTRIBUTIONS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here