Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

Halte à la discrimination et au laxisme dans notre système éducatif

Les syndicats de l’enseignement moyen et secondaire tels que le CUSEMS , Le SAEMS et le SUDES doivent ensemble accorder leur violons dans la cohésion, l’unité et la concorde en vue de sauver notre système éducatif qui est toujours dans l’expectative et dans un total désarroi.

 

Cependant ces trois entités ont toujours tiré la sonnette d’alarme devant les autorités et sous les yeux de la communauté internationale de sauver notre Education qui continue de susciter beaucoup de polémiques et de guéguerres chez NOUS.

 

Et  tout état de cause ce qui vient de se dérouler ce Mercredi sur l’ensemble du territoire national n’est qu’une honte et une déception totale pour toute la nation car ce sont des choses à éviter dans l’avenir.

 

Et pourtant sous le règne de Léopold Sedar Senghor et D’Abdou Diouf à l’époque le Baccalauréat sénégalais était une référence sur le plan international et dans toutes les universités Européennes, les Etudiants Sénégalais d’alors étaient respectés grâce à leurs dévouement et à leurs détermination.

 

Voila depuis des années que nos lycées , collèges et universités sont confrontés à d’énormes difficultés notamment le manque de professeurs , les problèmes d’indemnité , le retard des salaires , et intégration des professeurs qui sortent des écoles de formation.

 

Apres les fuites signalées il y’a de cela trois semaines pour la philosophie, le peuple sénégalais a vigoureusement condamné l’acte illégal et illégitime de ces fraudeurs qui devront être punis et entendus par la justice.

Dans l’ensemble cette fuite des épreuves de Français a empoissonné la classe politique , la société civile , et dans toutes les places publiques de la capitale car TROP c’est TROP.

 

Le ministère de l’Education Nationale , l’Office du BAC et le ministère de l’enseignement supérieur retroussez doivent retrousser leurs manches afin d’éviter d’autres couacs ou des irrégularités dans notre système éducatif.

 

Notons que la plupart des sénégalais ont demandé au Directeur de l’office du Baccalauréat Babou DIAKHAM et au Ministre de l’Enseignement supérieur de démissionner dans les plus brefs délais.

 

ABDOULAYE MBAYE

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.