Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

Grève à l’ESP et l’ENSETP de Dakar

Après avoir constaté un délabrement continu et sans précédent des conditions de vie au campus social de l’Ecole Supérieure Polytechnique (ESP) et celui de l’Ecole Normale Supérieure d’Enseignements Professionnels et Techniques (ENSEPT), après avoir débuté les cours depuis près de deux mois sans restaurant et un mois sans ouverture du campus, après avoir analysé et mené quelques investigations sur la source du problème, l’amical des étudiants de l’ESP et de l’ENSEPT ont décidé de revendiquer une chose qui est de droit : l’ouverture des restaurants de leurs campus respectifs dans les plus brefs délais. On aura jamais vu ces prestigieuses écoles reconnues au niveau national comme produisant la crème de la crème de cette jeunesse florissante capable d’affronter et terrasser les défis futurs pour un souci de voir notre cher Sénégal émergent, entrer dans des mouvements de grève.  Des lors, on se rend compte de la délicatesse mais aussi de la gravité du problème.  C’est dans ce cadre que les étudiants de l’ESP et de l’ENSEPT se sont lancés dans un mouvement pacifique de revendication de leur droit le plus absolu.

Ne dit-on pas que l’excellence s’accompagne nécessairement de conditions sociales promptes à son émancipation ? Etant donné que notre monde est régi par la dualité matière-énergie et que nous mangeons pour renouveler le stock d’énergie dont notre organisme a impérativement besoin, comment alors atteindre l’excellence, maintenir le flambeau haut et fort si nous ne pouvons même pas avoir l’énergie nécessaire pour survivre ? La cause de la grève demeure ainsi  noble, mémorable, digne d’estime et louable.

Sélectionné pour vous :

                Nous nous adressons à des autorités, donc des personnes responsables, pourvues de vertus supérieures. Nous espérons que vous comprendrez la gravité de la situation et trouverez une solution immédiate à notre requête. L’homme peut prendre n’importe quelle posture pacifique devant n’importe quelle situation mais arrivé à un stade où il est à bout il revient toujours dans son état naturel, animal. Nous n’espérons pas en arriver là.

                

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.