Après les nombreuses fuites constatées au Baccalauréat 2017, le procureur de la République vient de briser le silence. Serigne Bassirou Guèye, qui faisait face à la presse ce Lundi a révélé que: “Les épreuves étaient échangées contre des sommes d’argent variant entre 25 000 et 250 000 Fcfa.”

Selon l’enquête, le recours aux réseaux sociaux notamment WhatsApp a favorisé la propagation rapide de la fraude. Parmi les 42 personnes arrêtés et déférées au parquet, il y a 3 professeurs de lycée, un proviseur, 3 agents de l’office du Baccalauréat, 23 candidats au Baccalauréat 2017 et 3 autres candidats qui ont réussi le Baccalauréat 2016 par la fraude. Le procureur a également annoncé l’ouverture d’une information judiciaire contre ces personnes: chefs d’associations de malfaiteurs, de fraude aux examens, d’escroquerie et de complicité.

VOS CONTRIBUTIONS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here