Etudes à l'étranger

Etudier en Chine : Un étudiant Sénégalais en Chine donne les détails essentiels à savoir

Bonjour,
J’aimerais partager des informations par rapport aux études en Chine avec vous car depuis l’an passé, nous (l’association des étudiants sénégalais en Chine) avons eu beaucoup de cas à gérer; des étudiants en difficulté financière et qui risquaient la prison et la déportation.
Beaucoup d’entre eux ont été victimes d’un manque d’informations d’une part, et de la fourberie du Sénégalais d’autre part. En effet, ils étaient venus dans l’espoir de trouver vite un boulot, le temps d’avoir une bourse promise par le gars qui les a fait venir. C’est pourquoi nous avons jugé nécessaire de véhiculer la bonne information aux gens.

– D’abord, il faut savoir une chose : les études sont chères en Chine ! Les études les plus accessibles sont les études de langue et là le semestre est autour de 1 million CFA. Pour les études en ingénierie, les master et Ph.D sont autour de 3 millions CFA le semestre et 2 millions CFA pour le bachelor. Sans compter les frais de logement et de nourriture qui dans les grandes villes tendent vers 500 mille/mois.
– Ces frais peuvent être gérés soi-même en Europe ou ailleurs en travaillant mais c’est là où se situe le problème : ici il est STRICTEMENT interdit de travailler avec un visa étudiant, sous peine d’emprisonnement et de déportation. Et la loi est appliquée sans hésitation ni questionnement. Et l’Etat encourage les chinois à dénoncer les étudiants qui travaillent avec à la clé une prime. On te prend, on te met directement en prison + amende + déportation. Beaucoup d’étudiants prennent ce risque mais il faut savoir que même pour avoir ce boulot (avec tous les risques que cela implique) c’est compliqué. En effet, on ne peut rien faire ou presque, sans savoir parler un minimum de chinois au préalable et pour ça il faut faire au moins un an. D’autres pensent pouvoir faire du business facilement et s’en sortir. Là aussi, la réalité du terrain est toute autre : le circuit du business est compliqué et saturé et n’est plus rentable comme avant. En plus de ça, la barrière linguistique est encore présente. Donc il n’y a qu’une source de revenu possible sans la bourse : la famille.

– En cas de non paiement, l’école refuse de te délivrer les documents pour renouveler ton visa (et le chinois ne badine pas avec l’argent). Et là, tu es condamné. Car même si tu veux rentrer avant, le billet Chine-Sénégal est très cher et celui qui ne parvient pas à payer sa scolarité sera sûrement pas en mesure de se l’acheter. Ton visa va expirer et 1 JOUR d’overstay c’est la prison assurée en attendant que tu payes l’amende + déportation.

– Actuellement, des gens au Sénégal et ici trouvent des préinscriptions et le visa pour la Chine (de manière pas nette) en racontant n’importe quoi au jeune car ils vont être payés. Ils jettent ainsi leurs compatriotes dans des difficultés sans nom pour leurs propres intérêts. Ce qu’ils vous racontent est archi faux, voilà la stricte vérité.
– Voilà les informations que je voulais partager, beaucoup ne veulent pas y croire et veulent coute que coute voyager. Mais, croyez-moi, rien ne vaut la peine de voir un digne compatriote mis en prison et déporté pour ces raisons.
Vous souhaitant une très belle journée.

Cisko Bécaye , Etudiant Sénégalais en Chine

VOS CONTRIBUTIONS

Leave a Comment