Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

Les élèves maîtres ou les agneaux du sacrifice

Notre système éducatif est aujourd’hui très chronique. Chronique dans le sens où les responsables n’allient guère l’acte à la parole. Par ricochet, cet État continue de mener une politique de dilatoire et de << bluff >> eu égard à une responsabilité no respectée. Il s’enlise, de surcroît, dans une dynamique d’emiettement pour des préoccupations éparses affaiblissant du coup leur poigne et claironnant comme dans une symphonie détraquée pour des visés purement individualistes voire d’ordres pécuniaires.

La situation des élèves maîtres est très chaotique et s’inquiète plus d’un. L’insertion de ces tenants du bâton magique dans la fonction publique traîne toujours le pas. Une farce qui, ipso facto, n’est que simples virtualités aussi légères qu’une transparente vapeur. Je me demande si nous sommes ou pas la génération sacrifiée ? Autrement dit, les agneaux du sacrifice qui ne verront jamais le fruit de leur labeur dans un système non respecté mais ballotté dans le vent de l’hypocrisie, de la traîtrise, du mensonge et du laxisme. Il faut le redire. L’État doit respecter ses engagements. l’État doit penser à l’avenir de ses élèves maîtres sans idiotie. Notons-le ! Tendre la sébile ne permet pas de voir le bout du tunnel mais de s’y enfoncer davantage. Tant que l’éducation aussi bien les tenants du bâton magique (la craie) ne sont pas respectés, le pays n’ira nul part. L’éducation est la base. Nous les enseignants sommes la crème et le chemin. On nous doit du respect notoire et un suivi pour remplir aisément notre mission aussi noble soit-elle. Cependant, au nom de notre métier si noble et de notre amour envers ce même métier, pensez à nos droits et à nos familles pour enfin signer ce décret faisant partie de notre vie. Notre intégration dans la fonction publique, nous élèves maîtres, est plus qu’un impératif. A méditer :<<Le mal n’est jamais circonscrit à ceux qui le provoquent>>.

A bon entendeur !!!

Abdoulaye Seck dit “la voix du kajoor”

Le contenu du présent article est une contribution. Le contributeur s’engage à ce que son contenu ne comporte aucun élément susceptible de violer les droits des tiers ou de donner de fausses informations ou toute violation des lois en vigueur. Les contributions signées représentent exclusivement l’opinion des auteurs. Le Groupe Info Etudes n’est en aucun cas responsable sur les contributions des utilisateurs ou l’utilisation des informations fournies par ces derniers. Toutefois, le Groupe se réserve le droit de supprimer, sans informer l’auteur, tout contenu non conforme aux principes et objectifs du Groupe.

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.