Actualité

EDUCATION : Yaye Fatou Diagne, miss mathématique de Louga, veut devenir ingénieure

Yaye Fatou Diagne, lauréate de l’édition 2022-2023 du concours régional miss mathématique de l’Inspection d’académie (IA) de Louga, déclare vouloir devenir ingénieure pour aider ses parents et travailler pour son pays.

« Je veux devenir ingénieure parce que j’aime ce métier, mais également je veux pouvoir aider mes parents et travailler pour mon pays ».

Yaye Fatou Diagne, 14 ans, une élève en classe de 4ème à l’école privée Les Cracks Plus, qui s’est classée deuxième au concours national de Miss Maths de l’édition 2022-2023, détient la couronne de cette fameuse compétition au niveau de la région de Louga.

Elle a été récemment récompensée pour son prix miss mathématiques, à l’occasion de la fête de l’excellence organisée par le Conseil départemental de Louga au cours de laquelle les 72 meilleurs élèves de la région ont été tous primés. L’élève a obtenu une moyenne semestrielle de 19 sur 20 en mathématiques.

Première de sa classe, elle se réjouit de « ses résultats scolaires » et se dit « vraiment contente parce qu’elle a rendu fière toute l’académie de Louga, son école et surtout ses parents ».

« Je demande à mes camarades élèves de se concentrer davantage sur les études surtout sur les matières scientifiques », a-t-elle laissé entendre.

Entre les mains d’un père commerçant et d’une mère enseignante, Yaye Fatou Diagne vit avec ses parents au quartier Keur Serigne Louga.

La dauphine de la miss mathématiques nationale se dit « reconnaissante du soutien permanent de ces derniers, qui l’ont inscrite dans des écoles privées depuis la classe de CI, sur son cursus scolaire ».

Yaye Fatou Diagne doit passer l’examen du Brevet de fin d’études élémentaires l’année prochaine, mais elle croit toujours pouvoir compter sur le soutien de ses parents et de ses professeurs.

« Je remercie vraiment mes parents qui ne cessent de m’aider sur ce cursus scolaire, mes professeurs, en particulier Mamadou Sow qui m’a encadré en mathématiques », a-t- elle dit.

Le concours miss mathématiques a été organisé par l’Inspection d’académie (IA) de la région de Louga. Il est initié par le ministère de l’Education nationale dans le but de promouvoir l’accès, le maintien et la réussite des filles dans les filières scientifiques.

Article a lire:  MBOUR : 700 KITS SCOLAIRES POUR DES ÉLÈVES DE LA COMMUNE

Mamadou Sow, un professeur de mathématiques au lycée franco-arabe de Louga et encadreur de Yaye Fatou Diagne, a, de son côté, déclaré que « c’est une élève très disciplinée et engagée qui aime bien ce qu’elle fait ».

Il estime que « c’est la raison pour laquelle son encadrement n’a pas été du tout difficile parce qu’elle est toujours présente quand on la convoque ».

Il dit n’avoir remarqué en elle « en aucun moment des signes de faiblesse car, en un moment donné, c’est moi qui l’oblige à arrêter et rentrer chez elle ».

Il conseille à Yaye Fatou Diagne « de persévérer dans cette lancée parce qu’il est difficile d’atteindre le sommet de la montagne, mais il est encore beaucoup plus difficile de s’y maintenir ».

« Donc, elle a encore beaucoup à faire pour se maintenir au sommet de la montagne de l’excellence, alors je lui conseille de persévérer dans cette voie-là », a-t-il lancé.

Seynabou Lo, la maman de Yaye Fatou, a exprimé un sentiment de joie et de fierté après que sa fille est devenue la meilleure élève de la région de Louga.

« Je suis vraiment très contente et fière d’elle parce que, comme tout parent, on souhaite que notre enfant occupe la première place dans tout ce qu’il fait, surtout dans le domaine des études », a-t-elle déclaré.

La maman prier »’le Tout-puissant pour que cette distinction soit une bénédiction pour elle et qu’elle continue à avancer dans ces études, mais également pour une réussite totale pour tous les élèves ».

« Yaye Fatou Diagne n’a aucun problème parce qu’elle aime les études, surtout les matières scientifiques notamment les mathématiques », a-t-elle témoigné.

« Je demande aux parents de faire plus d’efforts dans l’éducation des enfants notamment dans leur encadrement à la maison », a-t-elle conseillé.

DS/ASB/SBS/OID

Provided by SyndiGate Media Inc. (Syndigate.info).

ARTICLES SIMILAIRES

commenter

1 × un =

111 111