Le directoire national du Cadre unitaire syndical de l’enseignement moyen et secondaire (Cusems), en réunion ce samedi 04 Janvier, a apprécié le secteur de l’éducation.

Au terme des échanges, Abdoulaye Ndoye et ses camarades révèlent avoir déposé un préavis de grève, depuis le 6 janvier dernier. Un préavis qui  couvrent ainsi la période du 7 janvier 2016 au 7 janvier 2017.

Dans cet ordre d’idées, le Cusems avertit le peuple sur les dangers qui pèsent sur l’avenir du système éducatif.

Aussi invite-t-il ses militants «à redoubler de vigilance et de mobilisation et à se tenir prêts pour, au besoin, par des stratégies inédites, apporter la réplique appropriée».

Pour rappel, le Cusems fustige le refus du gouvernement de recruter des professeurs sortants des écoles de formation, les effectifs pléthoriques et les réductions horaires qui entrainent des redéploiements abusifs contre lesquels le Cusems entend s’opposer avec la dernière énergie, les retards accusés dans le paiement des salaires des vacataires et des contractuels et celui des  indemnités, le retard dans la formation de nombreux professeurs, les lenteurs administratives inacceptables dans la gestion des carrières des professeurs, l’arrêt des mises en solde depuis 02 mois, le non-respect du Procès-verbal  du 6 mai 2015.

S’y ajoute que les professeurs du Moyen Secondaire, victimes d’une inégalité de traitement comparativement aux agents du secteur public recrutés avec le même niveau de qualification (indemnité de logement, salaire…) supportent de moins en moins l’iniquité dont ils sont victimes plus que quiconque.

VOS CONTRIBUTIONS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here