Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

La déclaration du SAES sur les fuites au Baccalauréat 2017

En 2012, le SAES avait déjà organisé une réflexion sur le baccalauréat à Saly Portudal ce qui montre l’importance qu’il convient d’accorder au baccalauréat sénégalais, premier diplôme universitaire, pris comme modèle un peu partout en Afrique et reconnu à travers le monde pour sa valeur et sa crédibilité. Cette année, l’organisation de l’examen menant à ce diplôme a été marquée par de graves et nombreux dysfonctionnements.

Le SAES demande aux collègues présidents de jurys de redoubler de vigilance et d’assumer pleinement leurs responsabilités par rapport à toutes les activités liées au déroulement du bac de 2017. Le SAES fera une évaluation objective de l’organisation des épreuves de cette année.

Le SAES invite les autorités étatiques et académiques à :

– situer toutes les responsabilités et à prendre les mesures appropriées et toutes les dispositions pour préserver la crédibilité du bac ;
– préserver l’intérêt des candidats ;
– organiser des concertations avec les acteurs de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur sur la conduite à tenir à court, moyen et long terme au sujet du baccalauréat ;
– engager les poursuites administratives et judiciaires contre les responsables de cette situation.

Fait à Dakar, le 05 juillet 2017

Le Bureau national

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.