Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

Billet du mardi: Priorité à l’éducation

Samedi 1er décembre, le pays était presque à l’arrêt. « Bour mo khewlé wone ». Les étudiants qui traversent habituellement la Vdn ont souffert. Pendant plusieurs minutes, la priorité était pour le cortège du locataire de l’Avenue Léopold Sédar Senghor, ses ministres et ses invités de marque.

Toutes les autres priorités sont passées derrière la politique pendant une journée de fête et de couleurs : Beige et marron. Investi par ses pères, il a encore assuré. Il semble même gagner avant l’heure. Apparemment, Benno Bokk Yakaar a dû débourser. Combien ? On ne sait pas.

Ces billets auraient pu servir à des élèves qui souffrent de déficit de table-bancs à Mbeuleukhé , à des élèves qui reçoivent des cours à ciel ouvert à Tivaouane Peulh, à des élèves qui marchent des kilomètres pour accéder à un collège d’enseignement supérieur, à des élèves dont les cahiers sont éclairés la nuit par des bougies.

Sélectionné pour vous :

BILLET DU MARDI, vie de misère

BILLET DU MARDI, Coûts francs

Lors de son passage à l’Assemblée nationale, le ministre de l’éducation s’est enorgueilli des chiffres de l’actuel régime. « De 2012 à maintenant. Selon lui, 160,685 milliards de francs CFA ont été injectés dans l’Education pour la construction de 1003 collèges, 845 blocs scientifiques, 1672 blocs d’hygiènes, 340 écoles éléments primaires, 36 lycées, 185 daaras », a-t-il énuméré. Bravo, Monsieur le ministre mais comme disent les wolofs : « Lou bakh dou doy kou nagou dagou », « Kone nak labalil faswi ( le cheval marron)» car il y’a toujours près de 6 000 abris provisoires.

Et quoi d’autres ? Sisi, il y’a d’autres priorités comme la grève des inspecteurs qui perdure. Ces enveloppes déboursées pour la fête auraient certainement atténué la souffrance de ces soldats de l’éducation.

Et puis, nous sommes au mois de décembre, les regards sont orientés vers la direction des bourses. Tous les chemins mènent donc vers Maginot. Pourquoi pas des actions sociales destinées aux étudiants. De toute façon, c’est plus intéressant que le match nul 3-3 en « batré » entre Moustapha Cissé Lo et Mbaye Ndiaye, vendredi dernier au King Fahd Palace.

 

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.