Il est rappelé aux usagers des services de l’Office du Baccalauréat que “l’interdiction d’inscription à la prochaine session” constitue un résultat au même titre que “l’admission” ou “l’ajournement” (article 11 du décret 95-947 du 18 Octobre 1995, portant organisation du Baccalauréat).

L’office du Baccalauréat n’est donc pas habilité à modifier, le cas échéant, ce résultat établit et acté par le jury d’examen. En conséquence, aucune demande de “levée d’interdiction” ne peut recevoir de suite favorable.

Le Directeur

VOS CONTRIBUTIONS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here