Groupe Info Etudes
le Miroir de l’école sénégalaise

Publicité

Abandon scolaire, un sérieux problème qui ravage l’école sénégalaise

Aujourd’hui, tout bon sénégalais est conscient de la dégradation et du recul de système éducatif dans notre pays. En cette période où l’école doit provoquer le goût et le plaisir d’apprendre chez les enfants et être un endroit pour préparer la jeunesse et l’émergence du pays, elle produit aujourd’hui une jeunesse indolente et paresseuse qui, par manque de formation, n’est plus en mesure d’assumer ses responsabilités dans l’avenir. L’école ne joue alors plus son rôle capital dans la formation des nouvelles générations qui font face aujourd’hui à un monde en changement et en développement continus nécessitant un niveau de culture et de formation assez élevé.

Faute de moyens didactiques et pédagogiques, la majorité des enseignants recourent à des méthodes traditionnelles, incapables de répondre aux besoins et attentes des élèves qui vivent dans un monde technologique soumis à des changements perpétuels sur le plan cognitif et socioculturel. ceci additionné à un traitement des moins favorables, ces agents de la craie blanche s’adonnent à d’autres activités afin de satisfaire leurs besoins. Ils peuvent même abandonner ce métier le plus noble au profit d’autres activités.

Le problème le plus pire encore est l’abandon scolaire qui menace et ravage, sans répit, l’avenir de nos enfants fâcheusement exploités. Cet abandon scolaire est devenu chose banale et vécue tous les jours.Rares sont les étudiants qui ont aujourd’hui un objectif clair pour leur avenir. En fin de compte, ils sont dégoutés et finissent par quitter désespérement le campus. Quel gâchis ! Quel souci! Et quel avenir pour ces jeunes ?

Ces enfants abandonnés  seront, sans doute, exploités d’une manière illégale dans des travaux qui nuisent  à leur santé et à  leur dignité et en fin de compte ils se trouvent perdus dans  la mer des souffrances. Le peu d’élèves et d’étudiants qui réussissent finissent souvent aux maigres boulots des petites entreprises qui les exploitents. Pour s’intégrer dans la fonction publique, c’est aussi la pure bataille, sauf si vous êtes politiquement politisé.

Pire encore que l’abandon scolaire, l’indifférence de nos élèves observée dans les classes et la violence dans les établissements scolaires, constituent une situation alarmante et devrait être une préoccupation pour les  acteurs.

Il est temps, donc, de tirer le signal d’alarme pour sauvegarder notre école, victime d’un système éducatif faible et stérile. Le problème nous concerne tous et c’est à chacun d’entre nous  de réfléchir et de se concentrer un peu dans l’affaire  pour trouver les meilleures solutions qui sauveront notre avenir du naufrage qui le menace.

VOS CONTRIBUTIONS

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.