Groupe Info Etudes
Actualités

Technologie : ESP/Dakar inaugure la première imprimante 3D en Afrique francophone

C’est une grande première en Afrique francophone. L’Ecole Supérieur Polytechnique de Dakar vient d’installer et d’inaugurer l’imprimante trois dimensions-3D. Cet outil permet de fabriquer des objets ou des pièces à partir d’un ordinateur.

Mécanisme de fabrication

La conception des objets s’effectue en deux phases. La première consiste à façonner ou dessiner la chose à partir d’un logiciel. Et s’en suit la seconde phase qui comprend le lancement de l’impression de l’objet qui, au bout de deux heures sortira tel qu’on l’avait conçu. Il est possible aujourd’hui, avec cette technologie d’imprimer une multitude d’objets en métal, en plastique ou autres.

[ad id=’908′]

Une autonomie totale

Le professeur Abdoulaye Ndiaye, chargé du programme au département génie civile de l’ESP estime que cette technologie vient à son heure. C’est une autonomie car, dans les anciens procédés l’ingénieur était obligé d’être présent jusqu’à l’achèvement du produit. Mais avec l’imprimante 3D le professeur souligne qu’une fois est lancé le mécanisme le technicien est libre. « Avec cet outil, on n’a plus besoin d’intervenir dans le processus », se réjouit-il.

Des pièces déjà imprimées

A l’aide de l’imprimante 3D, les jeunes ingénieurs ont pu réaliser plusieurs objets. Dans le domaine de l’automobile et de l’aviation, des équipements de véhicule, d’avion, de satellite… ont déjà été conçus. Mieux encore, cette nouvelle technologie permet de concevoir des bijoux de luxe, des protèges dentaire ou osseuse entre autres.

[ad id=’908′]

Les avantages

L’impression 3D permet de reproduire aussi bien des formes simples que des formes très complexes. Et ceci, sans nécessité aucune d’outillage lourd et coûteux (porte-pièces, outils de coupe, lubrifiant, système de lubrification, système de récupération des copeaux etc…). La matière de base être surtout sous forme de liquide, de poudre de ruban ou de fil.

Une grande fierté pour le Sénégal. Cet outil très performant est piloté exceptionnellement par des jeunes étudiants du pays. Et plus besoin d’aller à l’extérieur ou dans les pays occidentaux.

 

VOS CONTRIBUTIONS

Articles connexes

Communiqué sur la date du 2ème tour du BFEM 2019

Bara DIAW

BAC 2019 : Des résultats pas fameux

Nodou Dieng

Moderniser la formation aux métiers de l’audiovisuel : LAFAAAC et l’UVS signent un partenariat pour développer une offre innovante pour les professionnels en Afrique

Bara DIAW

Bfem 2019, 189 020 candidats à l’examen

Nodou Dieng

Calendrier des épreuves du BFEM 2019

Bara DIAW

L’ISM et l’ESG Paris lancent un MBA en management du sport

Nodou Dieng

Laissez un commentaire