Souscripteur

Ref: IE 30918
Publiée le 28/01/2021
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Description

Le souscripteur occupe une fonction centrale au sein des sociétés d’assurance. Il s’agit du professionnel qui décide si la compagnie doit assurer ou non son client au regard des risques encourus. Son rôle est d’autant plus important que la moindre erreur d’appréciation de sa part peut coûter extrêmement cher à son employeur.

Formation

Le métier de souscripteur nécessite bien évidemment un cursus en assurances. Ce cursus peut être un simple bachelor assurances de niveau bac+3. Mais souvent un niveau d’études bac+5 sera demandé. Il s’agira généralement d’un diplôme d’assurance ou encore du diplôme d’actuaire. D’autres cursus mélangeant droit et assurance sont aussi envisageables.

Formation

Le souscripteur a pour mission de ne surtout pas faire perdre d’argent à la compagnie d’assurance qui l’emploie. Pour cela, cet expert du risque va analyser toute une panoplie d’éléments pouvant impacter négativement les clients de la compagnie d’assurance. Il se doit bien évidemment d’anticiper les éventuels risques auxquels l’assuré pourrait être confronté. Afin de remplir cette mission avec soin, le souscripteur doit démontrer une connaissance approfondie du secteur d’activité dans lequel opère le client.

Compétences

La première qualité requise pour effectuer le métier de souscripteur est bien évidemment une connaissance pointue du monde de l’assurance et de celui de l’industrie ou du secteur agricole. Un expert du secteur dans lequel opère son client sera plus à même de mesurer les risques qu’un novice. Ensuite, le souscripteur doit impérativement faire preuve de sérieux et de concentration dans l’exercice de sa profession. Toute erreur de jugement peut entraîner des conséquences graves pour son employeur. Par ailleurs, le souscripteur dispose de capacités d’anticipation importantes, afin de prévoir en avance les risques encourus par son client (et donc par la compagnie d’assurance). Ceci implique également un important esprit de synthèse et d’analyse. Enfin, le souscripteur doit savoir négocier, convaincre et justifier ses choix, en fournissant si besoin les preuves de sa compétence.

Evolution professionnelle

La première qualité requise pour effectuer le métier de souscripteur est bien évidemment une connaissance pointue du monde de l’assurance et de celui de l’industrie ou du secteur agricole. Un expert du secteur dans lequel opère son client sera plus à même de mesurer les risques qu’un novice. Ensuite, le souscripteur doit impérativement faire preuve de sérieux et de concentration dans l’exercice de sa profession. Toute erreur de jugement peut entraîner des conséquences graves pour son employeur. Par ailleurs, le souscripteur dispose de capacités d’anticipation importantes, afin de prévoir en avance les risques encourus par son client (et donc par la compagnie d’assurance). Ceci implique également un important esprit de synthèse et d’analyse. Enfin, le souscripteur doit savoir négocier, convaincre et justifier ses choix, en fournissant si besoin les preuves de sa compétence.

Avis & Notes

{{ reviewsTotal }} Review

{{ reviewsTotal }} Reviews

{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ currentUserData.canReviewMessage }}

Autres métier qui pourraient correspondre

Pas de métiers similaires

L'actualité Emploi : Conseils, Vie Pro, Entreprises qui recrutent ...

En cliquant sur « S’inscrire », vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Souscripteur