Biostatisticien

Ref: IE 30840
Publiée le 27/01/2021
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Description

À cheval entre la statistique, l’agronomie, les sciences de la santé et la biologie, le biostatisticien appartient à la grande famille des scientifiques. Il a pour rôle de concevoir des méthodes biostatistiques pour les études cliniques commandées par l’industrie pharmaceutique ou l’agroalimentaire.

Formation

Pour exercer la profession de biostatisticien,  tu peux faire des études universitaires en biologie avant de se lancer dans une spécialisation en bio statistiques, on peut aussi faire un Master professionnel Sciences, technologies, santé mention mathématiques et applications, ingénierie mathématique spécialité statistique, informatique, techniques numériques etc.

Formation

Le biostatisticien doit développer des méthodologies bio statistiques ;réaliser des analyses statistiques à partir d’études pré cliniques ou cliniques assurer la rédaction de la partie statistique des protocoles et rapports d’études ; rédiger un plan d’analyse statistique ; interpréter des résultats statistiques ;définir le nombre de sujets pour une étude clinique ;être force de proposition en matière d’études statistiques ;proposer des plans de développement ;assurer la gestion de bases de données ;savoir manipuler les logiciels statistiques ;participer à la démarche qualité ;collaborer avec les différents intervenants d’une étude ;évaluer la qualité des soins.

Compétences

S’il est évident que le biostatisticien doit être un adepte des chiffres, ses compétences ne se limitent pas qu’à cela ! En effet, ce professionnel doit aussi faire preuve d’un bon contact humain. Certes, le biostatisticien passe beaucoup de temps derrière un ordinateur, mais il doit également savoir travailler en équipe. Il côtoie des data-managers, des chefs de produit ou encore des médecins. 
Véritable touche-à-tout, il doit être capable de s’adapter aux différents domaines d’études auxquels il sera confronté. Autonome et débrouillard, le biostatisticien est avant tout un perpétuel chercheur. Au-delà de ses compétences en biologie et en mathématiques, il doit également maîtriser parfaitement l’anglais.

Evolution professionnelle

Agroalimentaire, biologie, recherche… Le biostatisticien peut évoluer dans de nombreux secteurs d’activités, que ce soit dans le domaine privé ou public. Ses perspectives d’évolution sont relativement nombreuses puisqu’il peut espérer devenir assureur qualité, recherches et développement (R&D), chargé de pharmacovigilancedirecteur biométrierédacteur médical ou épidémiologisteattaché de recherche cliniqueresponsable des études pharmaco-économiquesdata manager en bio statistiques? Il peut également évoluer vers un poste de statisticien des équipes de recherche dans divers domaines.

Avis & Notes

{{ reviewsTotal }} Review

{{ reviewsTotal }} Reviews

{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ currentUserData.canReviewMessage }}

Autres métier qui pourraient correspondre

Pas de métiers similaires

L'actualité Emploi : Conseils, Vie Pro, Entreprises qui recrutent ...

En cliquant sur « S’inscrire », vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Biostatisticien