Accueil / Article

HOMMAGE DU DOCTEUR MASSAMBA GUEYE AUX FEMMES DE NDER

Par DEMBA DIENG
| 07/03/2019 | | 0 Commentaires | 382 Vues
Merci à toi Femme du Sénégal, d’Afrique et d’ailleurs! D’ailleurs, je n’attendrais pas Le 8 mars pour te rendre hommage J’ai une date parmi les plus mémorables pour le faire Je dirai Nder et l’honneur des femmes sera sauve. Je te remercie, Femme, d’avoir eu le courage ce 07 mars 1820 dans la WALO de dire non! Je te remercie, Debbo, d’avoir refusé Que ton corps soit le joué des hommes assoiffés de sang et de viol! Femme de Nder, Jigéen, au nom de l’honneur Tu as préféré te sacrifier Te regrouper avec tes sœurs Pour ton corps brûler vif Dans une case, face à l’invasion humiliante de l’ennemie Qui désirait comme le colonel Julien Désiré Schmaltz les riches Terres agricoles du Walo. Je chante Linguére Faatim Yamar Xuryaay Mbóoj Mère de Linguére Njëmbët Mbóoj Mère de Linguère Ndate Yàlla je te chante Faatim Yamar Xuryaay Mbóoj Toi qui a vengé la fracture du Brack Amar Faatim Borso MBÓOJ « Surpris alors qu’il tenait un conseil du trône le jour du « Mbettum Caagar » » Femmes du Walo n’est-ce pas vous qui avez vengé ce jour-là Les chefs de guerre? Les noms me reviennent le Diawdine Madiaw, Xor Aram Bakar DIAW Moussé Sarr Fary DIOP blessés! N’est-ce que vous avez vengé Mangas Boubacar Daro MBodji. N’est-ce pas vous qui avaient honoré La Mort des chefs tués: Ah,le Mahlo N'Diack-N'Dongo Diaw , Ah, le Maalo Ndiack Ndongo DIAW, Ah, le Beur-Ti Yérim-Salma DIOP. Votre sacrifice, femmes de Nder Nous a fait accepter avec dignité Les vingt-six autres morts Habitants surpris-tués. Femmes de Nder vous avez Soulagé de la souffrance de Ceux qui furent en captivité en Mauritanie. Vous avez effacé la honte de L’exil forcé De la captivité Chez les ennemis du grand griot Mbaïde Faapenda Cuun JÓOB. Non, je n’attendrai pas le 08 mars pour célébrer la Femme J’ai le 07 mars 1820 ancré dans la mémoire! J’ai le mardi de Nder, Talaatay Nder Ce jour qui vit les femmes de Nder Unies dans l’honneur et la dignité Se regrouper dans une case Pour se brûler vives Contre le viol programmé Par l’ennemi. Je te chante comme T’a chanté si merveilleusement Mon frère Amadou Bakhaw DIAW Dont le merveilleux hommage est L’os et la chair de mon hommage. Vos petits-enfants sont sur vos traces Elles ont en elles ces marques de la fierté Elles ont en elles cette de dignité. Jaa-jef jigéen! Jaraama Débbo! Jokonjal Femme! Dr Massamba Guèye  



COMMENTAIRES

Laissez un commentaire